Les jolies choses 2

Pas très présente ces temps-ci.

C’est pas ma faute j’avais piscine, piano, tricot, lecture… barrer les mentions inutiles.

Je me suis dit que je profiterai de mes congés pour faire mon come back sur le blog et puis j’ai eu d’autres occupations.

Dimanche dernier profiter d’une journée tranquille en famille, au programme lecture d’une BD, tricot, un peu de cuisine….

Lundi profiter de moments de tranquillité pour avancer et achever le dernier gant du petit dernier. Ouf j’y suis arrivée au bout de mes trois paires.

Je suis à saturation de la couleur bleue. Mon prochain encours sera tout sauf bleu. Oups je dois achever le gilet de mon fils bleu.

Mardi aller faire les courses avec monsieur et le petit, sensation bizarre mais agréable de n’avoir qu’un seul enfant. Il m’a beaucoup aidé, mettre dans le caddie, le vider ensuite sur le tapis de caisse, vous imaginez bien la scène du plongeon dans le caddie et mettre en poche du haut de ses 6 ans. Et rebelote à la maison.

Chanceuse au jeu de la carte à gratter grâce à sa présence. Un petit cadeau simple, une plaque de bon chocolat ça fait plaisir.

Après midi détente tricot en compagnie de ma sœur. Entamer un nouvel encours, je sais j’avais dit que je n’en entamerai plus avant d’avoir achevé le gilet. Ce n’est pas ma faute j’ai été tentée par Magasaly sur Instagram, une photo de ses encours et du fabuleux cosy trendy châle. Je n’ai pas résisté à la tentation d’aller voir chez la créatrice.

Mercredi folie du ménage, je me mets en tête de laver mes rideaux et comme mes embrases de rideaux commencent à montrer des signes de fatigue, je vais m’acheter des pinces découvert lors d’une virée dans un magasin Centrakor.

Des feuilles pour le salon salle à manger, des papillons verts pour la chambre de ma fille, des ronds rouge strass pour les garçons, les goûts et les couleurs de mon fils et pour nous des fleurs beige.

Jeudi je me dis et je me motive à reprendre mes encours dans le sac et faire les coutures. Dedans un pull pour mon petit dernier, tricoté l’an dernier, l’achever et me rendre compte à l’essayage qu’il est trop petit, achever la journée par le détricotage et rembobinage.

Me dire qu’il ne faut plus laisser traîner mes encours ainsi. Il faut donc que je termine ma veste pour mon fils. Reprendre de zéro les manches le point utilisé sur le modèle ne me plaît pas et à lui non plus qui aime la simplicité. Le châle ce sera plus tard même si il me servirait bien, mon écharpe au crochet a un énorme trou accrochage ou mâchouillage ?

Vendredi envie de rien ou pas grand chose, il y a des jours comme çà et pourtant c’est mon jour….

Le soleil est là, la douceur aussi les enfants jouent dehors, ma sœur est auprès de moi plus sereine…

Ses chiens découvrent le grand jardin et explorent cet univers surveillés de près par mes border.

Je me décide à  marquer un peu ce jour, hop un gâteau au chocolat pour les enfants et pour nous essai culinaire une tarte pommes poires légère.

tarte pommes poires

J’ai pensé à noter la recette avant d’oublier et je la partagerai avec vous comme elle me l’a suggérée.

Souffler en famille mes 45 bougies, une éternité que je ne l’avais pas fêté. Et je fus gâtée par mes proches.

Un joli photophore rempli de pot pourri aux senteurs d’Orient.

pot pourri

Et un panier pour mon encours offerts par ma sœur.

sac ouvrages encours

Un éléphant par mon mari

elephant

Une pendule par mes enfants.

pendule

Une dernière petite attention par ma fille qui a pensé à me l’offrir et aux couleurs que j’aime lorsqu’elle l’a réalisé en TAP.

cadre

Je remercie aussi tous ceux et toutes celles qui ont pensé à me le souhaiter via sms, Facebook profil blog et profil privé.

Samedi la pluie est de retour, vaquer à quelques tâches tant bien que mal, c’est pas top aujourd’hui, il faut que je me pose un peu.

Tricoter pendant qu’elle détricote ses encours pour reprendre de zéro et créer, imaginer de la belle layette. Elle maîtrise de plus en plus le tricot et je n’ai plus rien à lui apprendre.

Il faut que je mette des mots sur le blog, les idées sont là, je ferais après les flans que j’ai promis de faire aux enfants et puis j’ai fait des flans, des croissants au jambon pour le repas du soir, téléchargé des photos, papoté….

Bref tout sauf écrire.

On est dimanche j’aurais pu dormir un peu plus tard, c’était sans compter sur la chatte qui a décidé de s’amuser à dérouler le papier toilettes dans les wc.

Je me décide à écrire et puis comment dire la connexion internet est aléatoire, écrire en espérant que cela revienne pour publier ma semaine en mots et en images….

Bon dimanche à tous et à toutes.

Mes petits bonheurs pour Coralie de C’était comment avant.

Publicités