Etre mère

Un week-end avec Pinpin

Quand on est maman on doit faire face à des imprévus, des nouveautés aussi.

Mon petit dernier  a fait sa rentrée comme ses frère et sœur et cette année, de nouvelles maîtresses pour les 3 classes que comprend notre petite école de village.

En maternelle, deux maitresses se partageront la dure tâche d’apprendre à nos chères têtes blondes.

Et ces dernières ont décidé d’avoir une mascotte dans leur classe. Je n’en savais rien jusqu’au moment où j’ai découvert un sac dans le cartable de mon petit vendredi soir.  J’ai d’abord cru à une erreur de cartable et qu’un doudou avait été mis par erreur dans le sien puis je me suis souvenue qu’il ne faisait plus la sieste en grande section. Un cahier accompagnait  la peluche ainsi qu’un livre.

Mon cerveau a enfin daigné se remettre en route.

Il s’agissait d’un joli lapin prénommé Pinpin et mon fils a eu le privilège, l’honneur que dis-je d’accueillir Pinpin pour le premier week-end. Pfiou, difficile d’être les premiers. Pas de modèles, d’inspiration. Que diantre me suis-je dit je suis une blogueuse, j’aime raconter des histoires, je vais bien y arriver.

Aussitôt arrivée, j’ai lu les instructions détaillés sur le mode d’emploi de la mascotte, si, si il y en avait un. Au cas où on ne saurait pas prendre soin d’elle. Ce n’est pas plus compliqué que d’élever un enfant, non ?

Mon fils, ma bataille a demandé aussitôt arrivé, pris Pinpin dans ses bras, un lit pour ce dernier. Mais Pinpin était trop grand pour le panier, trop grand pour le couffin de ma fille, trop ah non pas trop grand pour le coussin que j’ai trouvé et recouvert d’une taie d’oreiller mais çà ne suffisait pas, il fallait aussi une couverture pour lui au cas où il aurait froid, hautement improbable vu les températures mais il fallait faire plaisir à mon bébé.

Allez çà c’est fait on peut aller goûter maintenant. Pinpin s’est assis sagement pendant ce temps. Il ne fallait pas le salir. Puis maman a fait joujou avec, histoire d’immortaliser le moment on publie des photos sur Instagram.

week-endpinpin

Ensuite la fin de journée Pinpin a partagé les jeux des enfants, découvert les joies d’une fratrie, qui s’aime, ne s’aime plus, se chamaille, rit ensuite…. Et puis les garçons ont préparé un repas pour ce dernier avant de le laisser le temps d’aller prendre une douche vite fait, bien fait. Ensuite Pinpin les a accompagné pour manger assis sagement sur une chaise.

accueil-pimpin

Le soir tout ce petit monde s’est couché sans oublier de coucher Pinpin dans son joli lit, le border, lui faire un bisou et dodo, l’histoire du soir ne sera pas pour ce vendredi soir, la journée a été trépidante, riche en émotion.

Samedi, réveil tardif du petit et donc de Pinpin, 9h on avait besoin de dormir. C’est dur la vie d’écolier. Trop de travail, plus de sieste l’après midi. Et passer une journée à la maison, maman travaillant l’après midi il sont restés avec papa. Et Pinpin a profité de la maison, un peu de l’extérieur lorsque les températures ont un peu baissé vers le soir.

Mon second a lu l’histoire à Pinpin et son frère en mon absence, je l’ai su ensuite. Bien sur lorsque je suis rentrée, tout ce petit monde dormait déjà du sommeil du bienheureux sauf mon grand garçon qui m’attend toujours. Dans le lit de Pinpin j’ai découvert un des deux doudous à mon petit, il lui avait prêté pour qu’il n’ait pas peur durant la nuit couché à côté de son lit.

 Dimanche fut un autre jour, levé encore tardif pour notre lapin préféré et son compagnon de jeu. De vraies marmottes ces deux là.

Matinée chargée pour moi pendant qu’eux s’amusaient dedans, dehors au choix. Les devoirs des grands étaient déjà fait de la veille. L’après midi nous devions accompagner monsieur pour le sécuriser sur la route. Il faut respecter centaines règles lorsque l’on circule en tracteur.

Il s’agissait surtout du retour avec l’outil qu’il aurait attelé. Direction un petit village à une vingtaine de minutes en voiture, une heure en tracteur à 30 à l’heure.

Pinpin a profité du paysage, les oreilles au vent tranquillement assis sur les genoux du petit bonhomme et ceinturé attention à la sécurité en voiture. Et de parler, parler sans arrêt tout au long de la route, de raconter tout ce qu’ils voyaient à Pinpin. On prend son rôle au sérieux attention.

pimpin-en-balade

Arrivé là bas, ouf on se met à l’ombre d’un arbre. Une photo pour immortaliser encore. Qui moi accroc à Instagram, que nenni.

Et puis un petit tour en tracteur pour Pinpin qui en mourait d’envie. Si, si il m’a chuchoté sa demande à l’oreille.Ça ne se refuse pas d’autant que monsieur était d’accord. Il a fière allure.

pimpin-en-tracteur

Et puis ce fut le retour à la maison, un goûter pour tout le monde bien mérité.

Pour moi, commencer mes devoirs en récupérant les photos pour préparer le compte rendu du séjour de monsieur Pinpin.

On s’est ensuite installé tous les 5 dans le canapé pour lire enfin l’histoire du petit lapin qui découvrait l’école.

carnet-route-pinpin

Un dernier repas, un dernier dodo et déjà lundi matin l’heure de partir à l’école et de rendre Pinpin à maîtresse. Il partira à nouveau ce week-end se ressourcer auprès d’un autre camarade de classe de mon fils.

Il aurait bien aimé le garder toujours. Il a peur qu’il s’ennuie seul à l’école.

Mon être mère pour Babidji en retard.

signature

etremere-Newlogo