Apéros cosmiques·Au bureau·Les petits bonheurs

Au delà de l’horizon

Au delà de l’horizon, au delà de ces champs recouverts de maïs durant la belle saison se profile une silhouette altière, fière, celle de mes chères montagnes.

De chez moi, de mon jardin, j’entraperçois au loin les Pyrénées et leurs sommets enneigés, l’hiver venu.

Et mon cœur et mon esprit s’envolent au loin pour rejoindre le pays des souvenirs, les rares heureux de mon enfance, de mon adolescence en ta compagnie, celle qui nous permettait de vivre heureuse, ensemble, affronter ce quotidien lourd et douloureux.

Au loin, les souvenirs de ces balades en montagne, ces anecdotes, ces fous rires aussi….à cause de toi et tes bévues phénoménales, un trou et hop….

T’en souviens-tu ?

Au delà des apparences d’une famille heureuse et unie se cachait de lourds secrets…..

Aujourd’hui il nous reste les souvenirs et les secrets enfouis dans nos cœurs au plus profond.

Au delà de cette vie que j’aurais voulue différente je ne regrette nullement d’avoir eu toi comme compagne de jeu, comme confidente, comme amie tout simplement.

Au delà de la distance, des trop nombreux kilomètres qui nous séparent nous reste ce lien si ténu, si fort, ressentir le mal être de l’autre comme si nous avions été jumelles.

Ma participation aux apéros cosmiques d’Aileza.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Publicités

13 réflexions au sujet de « Au delà de l’horizon »

  1. Merci pour cette belle évocation de l’amitié ! En commençant à te lire j’ai pensé que nous étions voisines car moi aussi les Pyrénées me servent de décor de fond 😀 Mais ce sont les PO ! Bon week end Nathalie bisous

    J'aime

  2. coucou toi,
    je suis heureuse que tu évoques ce que je ressens encore si souvent notre complicité, notre enfance/adolescence à 2 contre le monde …
    la distance n’efface pas l’abscence et le manque, nos joies et nos fous rires, notre soutien quand l’autre n’allait pas bien …
    je sais que tu es toujours là dans l’ombre, la vie nous a séparé, rien ne brisera ce que je ressens pour toi.
    egoistement je te voudrai pres de moi, pour effacer mes peines et mes angoisses de cet avenir que j’ai peur d’envisager, sans lui …
    je voudrai pouvoir aussi te soutenir dans ces épreuves difficiles que la vie t’envoie, de nous 2 tu as toujours été la plus forte, rien n’est jamais perdu, tu dois juste garder confiance en toi, cette force que je t’ai toujours envié, un caractère bien trempé qui cache un coeur gros comme ça.
    j’ai appris à ne plus vivre dans le passé, ce passé qui m’a brisée … aujourd’hui j’ai grandi, appris, et accepté.
    je t’aime fort petite soeur.

    J'aime

    1. Coucou, heureuse de te voir par ici.
      C’est ce que je ressens aussi et tout çà me manque aussi terriblement. et quand je vois la complicité entre mes enfants je ne cesse de repenser à la nôtre, à tout ce que nous avons vécu.
      Moi aussi égoïstement j’aimerais t’avoir auprès de moi, que les épreuves que nous vivons en ce moment n’aient jamais eu lieu. J’aimerais pouvoir te dire que tout va aller, une chose est sure je suis là et je serai là pour toi quoi qu’il arrive.
      Et la plus forte n’a plus le courage de se battre, ce caractère bien trempé je l’ai perdu en route comme l’insouciance de la jeunesse.
      Je vis le présent au jour le jour sans trop me poser de questions, le passé je l’évoques en pensant aux souvenirs de nous deux et c’est tout ou alors aux êtres chers qui nous manquent tant.
      Gros bisous ma sœur et je t’envoies de tendres pensées et du soutien moral.

      J'aime

  3. Un texte fort et émouvant ma belle. Un lien fort vous unit. Avoir une soeur c’est unique. Rien ne peut jamais vraiment briser le lien même quand la vie est douloureuse et difficile et qu’elle nous malmène.
    Je t’embrasse fort Nathalie et merci pour ces mots, qui résonnent en moi.

    J'aime

    1. Je te remercie Marie. Un texte écrit comme il est venu en pensant à ma vie, à elle, à ce que nous avons vécu et vivons chacune en ce moment. Une envie de l’avoir auprès de moi comme pour conjurer ce mauvais sort qui s’acharne.
      Bonne soirée bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s