Au salon·Les petits bonheurs

Petits et grands bonheurs

Petites et grandes joies du quotidien, des tracas que l’on oublie vite pour se concentrer sur les belles choses de la vie même quotidienne.

Oublier le mal de dos, l’impression d’être une mamie au réveil, au saut du lit. C’est un euphémisme vu que je mets quelques minutes à m’extirper du lit. Se dire que l’on va repartir travailler, youpi, enfin si monsieur le docteur du travail est d’accord, hein mais bon ils sont toujours d’accord avec les patrons.

Moins top de prendre ses horaires et de se rendre compte que je ne bosserai jamais avec mes collègues que j’apprécie le plus, grr… Quand est-ce que je pourrai papoter de tout et de rien avec elles si nos horaires ne concordent pas. Oui mais tu repars travailler et tu penseras à autre chose.

Avoir été faire une petite virée avec mes 3 enfants à la bibliothèque, ouf il était temps, je n’allais plus rien avoir à lire le soir venu. Se dire que je ne lis pas tant que çà et partir pour emprunter seulement deux livres et puis repartir avec plus. J’ai craqué sur un policier et ensuite sur des Young Adult dont une série que je suis Wings.

Ne pas avoir oublié de faire le plein de belles histoires pour mes 3 bouts de chou. De celles que je leur lirai avec plaisir, rien que pour replonger en enfance le temps de quelques minutes auprès d’eux ou que j’écouterai ma puce lire à ses frères pendant que je vaquerai à des tâches ménagères. Ça vend du rêve çà. Les avoir regardé choisir avec plaisir ces livres, fureter avec leurs yeux et leurs petites mains avides dans ces grands bacs pleins à craquer, des histoires qui ont peuplé mon enfance mais aussi des héros plus récents. Et ma fille qui a laissé le monde des petits pour celui des plus grands et furète dorénavant dans les rayonnages comme une grande, comme une impression de m’y voir.

Lire le soir même une histoire de pirate à mon fils, trop bien dans la collection J’aime lire dont ils raffolent donc on ne se prive pas d’en emprunter. Avoir veillé tard pour avancer mon tricot et comme je ne m’endormais toujours pas, avoir entamé un premier livre. Tellement prise dans l’histoire que le lendemain j’avoue avoir profité du silence de la  maison pour continuer de le lire sans scrupules, l’engourdissement de la main m’ayant empêché de tricoter.

Une nuit de jeudi à vendredi moins reposante qu’espérée, 3 réveils à intervalles réguliers pour le petit dernier qui se lèvera finalement à 6h. Une respiration sifflante, une toux qui n’augure rien de bon. Prendre RV chez le docteur, on fait l’impasse école pour lui, mon second me fait la comédie du je suis malade mais çà ne marche pas. Verdict rhino-trachéïte et une collection de médicaments. J’aime moins celui qui a le don d’exciter les enfants, Celestène. Journée chaotique, pas pu faire grand chose avec un petit bonhomme grognon, malade…

Éclipse solaire ce jour-là, les enfants ont été confinés dans la classe, les plus grands ont regardé sur un grand écran. Le ciel était couvert, on n’aurait pas vu grand chose de toute façon.

Samedi, ouf le week-end, on va un peu souffler. Dès 08h du matin le téléphone qui sonne, belle maman qui appelle pour emmener les plus grands en camping car (4 places) voir les grandes marées à la mer et me parle vaguement d’une fête de la forêt. Les enfants sont ravis d’y aller mais avant on fait les devoirs pour lundi. Une journée avec une tornade qui, à lui seul épuise maman comme si ils avaient été les 3 dans la maison. Je grimpe comme un singe dixit le petit « Maman je suis pas un gorille, je suis un singe« . Retour des grands vers 18h30, épuisés par l’air de la mer. Chamailleries entre les garçons, on retrouve la maison du bonheur. Soirée raclette entre nous.

On est dimanche, on va aller faire notre devoir de citoyen et aller voter au village. Et puis malgré la pluie et la grisaille, nous irons faire un tour à la fête du printemps dans un village pas très loin, Cagnotte. Une initiative d’une association qui permet la rencontre entre producteurs, artisans en harmonie avec la nature, qui essaient de la respecter dans leurs démarches et les consommateurs. Une première rencontre avait eu lieu en décembre 2014 lors de l’équinoxe d’hiver. Mon mari en tant que producteur bio avait été présent, pas cette fois-ci faute de production suffisante. Je vous en reparlerai si cela vous intéresse.

Bon dimanche à vous tous et toutes.

Ma participation pour Maman est au musée.

petits bonheurs

Publicités

6 réflexions au sujet de « Petits et grands bonheurs »

  1. Comme toi je ne lâche pas une lecture qui me captive. Je me suis même acheté une lampe frontale pour lire au lit bien tard sans gêner l’Hom 🙂 J’espère que ton petit dernier est tout à fait rétabli ! Bonne fin de dimanche Bisous

    J'aime

    1. La lecture du soir c’est mon rituel avant de dormir, confortablement installée dans mon lit. Mon mari n’est pas dérangé par la lumière, nous avons des petits spots sur chaque côté de nos lits. Le petit est sous antibio et cortisone, çà va un peu mieux je te remercie.Bonne fin de dimanche à toi aussi bisous

      J'aime

  2. Les enfants malades, c’est toujours compliqué. J’espère que ton petit se porte mieux. Nous on vite dans les microbes en ce moment, oh bonheur!
    Bon courage pour la reprise du travail ma belle. Grosses bises à tous.

    J'aime

    1. Ce n’est pas évident à gérer surtout quand on bosse. Les aléas de l’hiver et la prolifération des microbes, en crèche comme à l’école ce n’est pas triste, les enfants ont le sens du partage.
      Reprise du travail demain après midi on verra ce que çà donne. Grosses bises à vous aussi.

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s