Être mère : et l’école

Être mère c’est s’inquiéter encore et toujours pour son(ses) enfants.

J’avais de quoi avec mes trois miens. Une rentrée en CE1 pour ma grande avec son parcours chaotique, je vous explique le pourquoi du comment, un second somme toute bien intégré dans sa classe, des copains même si il reste assez silencieux en classe et un petit dernier qui entrait en PS maternelle n’ayant jamais connu de structure collective ni côtoyé d’autres enfants.

Notre fille est une enfant timide qui a dû mal à s’adapter à de nouvelles personnes, renfermée sur elle, elle ne parlait quasiment pas au personnel enseignant au point que son institutrice de CP, la directrice de l’école également, voulait absolument que nous allions au CMPP ne comprenant pas qu’il s’agit simplement d’une grande timidité.

Je sais de quoi je parle j’étais pareille que ma fille. Je comprends les craintes du corps enseignant mais parfois çà me pesait de voir que nous n’étions pas entendus, nous ses parents, toujours les mêmes propos, elle ne parle pas, on ne sait pas ce qu’elle a retenu des leçons…. Ce que nous disions de ces compte rendus journaliers ne comptait pas pour l’enseignante.

Et puis à la rentrée une jeune maîtresse est arrivée, une voix douce, posée, simple personne presque effacée. Face à l’attitude de notre enfant, nous avons été convoqués son père et moi. Et face à nous point de discours sur une consultation éventuelle, elle a compris notre enfant et  a accepté de la prendre comme elle est.

Elle l’a laissée évoluer à son rythme, suivant ses progrès immenses, notant que notre enfant engrangeait tout ce qu’elle lui enseignait. C’est dire, elle a rattrapé son retard en mathématiques, lit très bien, s’intéresse aux nouvelles matières…

Elle avait même mis en place un cahier de progrès pour noter tous les petits changements même minimes et de même nous notions pour elle ce qui se passait à la maison.

Nous avons vu notre enfant changer imperceptiblement et puis un jour elle a  levé le doigt pour aller au tableau, rassurée par la maîtresse. Et puis elle a commencé à donner les réponses à une de ses camarades de classe pour qu’elle le dise tout haut à la maîtresse, cette dernière attentive avait vu qui avait soufflé la réponse.

Elle était fière de nous raconter ses journées de classe dans la voiture sur le chemin du retour. Tout était confirmé par écrit et nous avons félicité de nombreuses fois notre enfant pour ses progrès jamais la culpabiliser et la laisser grandir à son rythme. Nous avions eu raison d’agir ainsi.

Et la joie dans le regard de la maîtresse le jour où elle nous a annoncé que notre fille lui avait lu sa lecture du jour pendant la récréation seule avec elle. Elle était heureuse d’avoir entendu sa jolie voix et sa façon de lire, elle lit très bien et met même la ponctuation et l’intonation de voix.

Elle a changé grâce à cette enseignante formidable qui lui a laissé sa chance. En partant, elle a demandé à ma fille de continuer ses progrès, qu’elle parle à Mme L… comme elle l’avait fait avec elle et ma fille lui a promis.

La rentrée des vacances de février a marqué le retour de son enseignante, celle de CP, qui a dorénavant 3 niveaux (CP, CE1, 1/2 classe de CE2) pour cause de fermeture d’une des 4 classes. Un premier jour, le sourire aux lèvres en retrouvant ma fille, elle était contente de me dire qu’elle était revenue, qu’elle était gentille.

Et puis un premier retour positif de l’enseignante qui a été agréablement surprise d’entendre ma fille lui chuchoter à l’oreille la réponse à sa question, d’autant plus juste et puis voir ses progrès les quelques mois de son absence.

Et depuis elle continue dans sa lancée, toujours de sa petite voix comme nous l’écrit sa maîtresse sur son cahier de progrès mais même ainsi elle apprécie. Et nous sommes fiers de la voir grandir, lancer des tonitruants au revoir au personnel, à ses camarades; discuter avec la maîtresse de maternelle dans la cour de récréation.

Et en plus elle a un amoureux, un CE2.Je comprends mieux qu’elle soit devenue si coquette. Elle réclame de plus en plus de jolies coiffures pour aller à l’école, aime bien mettre ses jolis collants colorés. Et rentrer un midi en me disant K… il aime mes collants…Ah!!!!!

Elle s’ouvre de plus en plus à ses camarades, discute avec eux plus facilement. Elle a du mal à repartir le soir de l’école, papotant à qui mieux mieux et ne faisant pas attention que nous sommes là, limite attends je suis en grande conversation c’est important.

Je suis une maman plus sereine face à son devenir à l’école et j’apprécie de voir ces changements chez mon enfant.

La suite sur mes garçons au prochain numéro sinon cet article risque d’être à rallonge.

Publicités

8 réflexions sur “Être mère : et l’école

  1. C’est fou comme la bonne personne peut aider un enfant à s’ouvrir et à évoluer ! je suis heureuse de lire à quel point ta fille peut désormais s’épanouir… belle journée 🙂

    J'aime

    • Merci Paulette. Nous sommes contents et soulagés d’avoir eu la chance d’avoir rencontré cette personne. Une bonne nouvelle que j’ai voulu vous raconter vous m’avez beaucoup aidé par vos mots. Bonne soirée bisous

      J'aime

  2. Il suffit souvent d’un déclic quelqu’un a part, qui sache entendre et non seulement écouter … Juger …
    Cette enseignante a un côté très psychologue et ce qui a permis à la Miss de se faire comprendre et de s’ouvrir ! merveilleux progrès, tu peux être très fière de ta fille, tu as toujours cru en elle, et tu lui as fait confiance, quelque part en la comprenant tu l’as aidée a passer un cap pas toujours facile, c’est aussi être Maman.

    J'aime

    • Je te remercie de ton mot. C’est vrai avoir rencontré cette institutrice a été le déclic pour ma fille. Un regard neutre qui a su voir la timidité dans son comportement.
      Heureuse d’avoir su la laisser grandir selon mes convictions sans brusqueries.
      Bonne fin de semaine bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s