Ma petite revue du dimanche

petits bonheursUne semaine s’achève encore, le temps passe inexorablement.

Envie parfois que le temps s’arrête ou que les journées soient plus longues pour arriver à faire ce que j’aime le plus après mes enfants, profiter de la vie, me reposer et me détendre l’esprit en tricotant et en lisant.

Lundi, il a fallu se rendre à l’évidence, je ne pouvais pas faire autrement que d’aller de nouveau acheter des pantalons à mon fils qui n’a rien trouvé de mieux que de couper les siens aux genoux. J’ai un peu râlé, ils étaient neufs de la rentrée. En profiter pour regarder les soldes et constater qu’il n’y a vraiment rien ni dans ma taille ni dans celle des enfants.

Je suis quand même ressortie de là avec non seulement des pantalons pour mon second, des collants pour ma fille et des pantalons pour mon homme tant que je l’avais sous la main pour les essayages. En profiter d’être dans le coin pour passer à l’animalerie chercher de quoi nourrir mes chinchillas, ne pas oublier les petites bêtes tout de même.

Mardi il faut remplir le frigo, j’y vais avec mon homme, je suis un peu shootée avec les médicaments et ne pouvant pas soulever de poids j’ai besoin de lui. Il était urgent, ma fille me l’avait fait remarquer la veille qu’il n’y avait presque plus rien lorsque nous avons préparé la quiche.

Ensuite ce sera repos pour moi, profiter des enfants à l’école pour tricoter et commencer le premier tome de la saga Dôme de Stephen King au soir. J’adore son style, son langage un peu cru, çà m’a fait rire tiens.

Mercredi, on aurait cru qu’il y avait une dizaine d’enfants dans la maison, ils sont crevés par le rythme scolaire, patraques et n’arrivent pas à dormir trop la nuit alors on s’énerve pour un rien. Ils ne comprennent pas qu’ils sont fatigués et veulent absolument continuer à jouer au lieu de se poser un peu. C’est trop important de jouer maman, tu ne comprends pas.

Heureusement que j’avais eu la bonne idée de rentrer les fils de mon écharpe avant leur retour à midi sinon je n’aurais pas réussi entre gérer les cris, les câlins de réconfort, les pleurs…

Jeudi, c’est la sortie à la médiathèque pour les enfants et ils sont excités dès le matin, comprenez un réveil à 6h30. Ils rentrent le midi pour me raconter par le menu leur matinée, je n’ai pas tout saisi, les 3 en même temps ce n’est pas vraiment clair d’autant que j’ai une grosse crève qui se tape l’incruste. Un gros coup de cafard de ne pas avoir pu accompagner la classe de ma fille alors je tricote pour oublier. Le mal de dos recommence à se faire sentir, une accalmie de courte durée qui m’avait presque fait croire que j’étais guérie.

 Vendredi, profiter de mon après midi de tranquillité pour écrire des articles pour le blog, yes j’en ai deux prêts pour la semaine. Manquer oublier de prendre rendez-vous pour le retrait des points de notre chat, ouf mon homme était là pour y penser, je suis blonde, vous le savez maintenant.

Samedi, réveillée par mes enfants, un peu ronchonne, 6h c’est tôt bordel. Une nuit un peu pourrie trop de pensées en tête et pas de position confortable. Allez çà ira mieux demain, après les tâches ménagères j’ai décidé de changer de tête, coloration acajou enfin marron acajou mais çà ressors super bien et mon mari adore, ouf.

En profiter aussi pour se poser avec les garçons et leur lire des histoires, 1,2,3,4 livres et puis ceux de la médiathèque en fin de journée. Plonger dans des livres d’enfants, envie de retourner en enfance pour leur insouciance. Et puis ma fille qui me demande d’une petite voix de lui lire aussi un livre, ce n’est pas parce qu’elle sait lire toute seule que je dois cesser pour autant de le faire. M’installer avec eux et lire pour eux, ce sont des moments uniques à savourer sans modération.

Dimanche, on fait quoi ? Et si on se détendait devant le feu de cheminée, histoire de se réchauffer un peu. Peut être que les enfants seront calmes et ne parleront pas trop forts pour que je puisse avancer mon tricot en journée au lieu d’attendre le soir comme ce jours-ci.

Ne retenir que le meilleur de cette semaine, pour moi ce sera les « je t’aime maman » susurré à mon oreille par mon petit dernier et ses câlins et les bisous d’amour de mes enfants spontanés, si naturels.

Je vous souhaite un bon dimanche et une bonne semaine à venir.

Mes petits bonheurs pour Maman est au musée.

Publicités

18 réflexions sur “Ma petite revue du dimanche

  1. Cela me fait plaisir de te lire,sauf que je vois que tu souffres toujours, prends soin de toi… Je suis honteuse mais en ce moment je n’écris plus, je me renferme dans ma bulle, nous avons pris la décision de partir ce week-end tellement est devenu intenable la vie dans cet appartement… Simplement je suis effrayée à l’idée de la force qu’il va me falloir encore pour faire les cartons, trier et me débarrasser de tant de choses inutiles…bisous

    J'aime

    • Merci Catherine d’être passée par ici. Moi même je m’enferme dans ma bulle et écris peu de commentaires et donne encore moins de nouvelles. Je comprends ton désarroi, ton mal être par rapport à ta situation avec ta voisine.
      Décision difficile à prendre de partir et de quitter ce cocon douillet que vous vous étiez créé. De nouveaux soucis en perspective que de se préparer à partir, beaucoup de travail aussi. Je suis en pensée avec toi, gros bisous.

      J'aime

  2. Savoir dénicher les petits bonheurs au milieu des aléas de la vie et de ses douleurs est le moteur de la vie, ce qui nous permet de garder la tête hors de l’eau. Prends soin de toi et de ton dos. Bon dimanche bisous

    J'aime

    • Oui c’est exactement çà c’est pour çà que je m’essayes au difficile exercice de les noter ici pour ne pas oublier les jolies petites perles que la vie offre. Je tente de me reposer. Bonne semaine à toi, bisous

      J'aime

  3. Merci pour ta participation !
    J’espère que ça va aller mieux la semaine prochaine. Comme toi j’essaie de profiter des moments câlins au maximum, parce que après tout c’est ça le plus important. Tout passe tellement vite ! Les bisous, les câlins, j’ai peur que ça disparaisse quand ils seront plus grands.
    Bon dimanche 🙂

    J'aime

    • De rien, c’est un rendez-vous que j’aimais bien et puis….
      Comme toi je profite à fond de ces moments doux avec eux, en grandissant feront-ils pareil. J’ai pas assez de recul, l’aînée a tout juste 7 ans, après je me dis que çà dépend des enfants, des parents aussi.
      Bonne semaine

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s