Transmettre nos passions

Être mère c’est apprécier de partager certaines passions avec ses enfants, trouver des points communs, des moments uniques à partager avec chacun d’eux.

Pour mon second ce sera la lecture de livres, pour moi la boulimique, l’accroc à la lecture ce fut un pur bonheur de découvrir cette passion chez mon fils et lire des livres d’enfants avec lui m’émeut à chaque fois, bien sûr je ne suis pas parfaite, je n’ai pas forcément l’intonation qu’il faut mais je suis là prêt de lui et je ne retiens que ça. Savourer ce moment à deux assis l’un près de l’autre ou assis sur mes genoux suivant son humeur du moment.

Avec ma fille, je découvre une autre facette, une autre façon d’être proche d’elle. Croyez moi j’en ai besoin, j’ai tant  de mal à la comprendre, à lui montrer tout l’amour que j’ai pour elle. J’ai parfois l’impression d’avoir raté une étape avec elle. Avoir subi les diktats des gens, les consignes des uns et des autres pour ne pas en faire un enfant trop gâté, trop attaché à sa mère. Une seule chose aurait été de me fier à mon instinct de mère.

Un jour que je faisais du crochet voici plus d’un an, je m’en souviens comme si c’était hier et elle aussi apparemment. Elle m’a demandé de lui apprendre à faire du crochet et je lui ai répondu :

« Tu es un peu petite encore, tu vas entrer au CP, quand tu sauras lire, je t’apprendrai à faire du crochet et si tu veux faire avec des aiguilles on demandera à mamie. »

Sa réponse :

« D’accord maman. »

Oh bien sûr elle faisait semblant de faire du tricot, un bout de tissu, un crayon et elle faisait comme maman. Puis avec le temps, maman qui s’est mise aux aiguilles, je l’ai vu de moins en moins faire comme moi mais souvent je l’ai surprise à me regarder manier mes aiguilles créer à partir de pelotes de laine. Elle posait des questions et je lui répondais puis l’apprentissage de la lecture l’a happée et je me suis dit que l’envie lui était passée, que c’était une simple envie de faire comme maman comme toutes les petites filles.

Mais je me trompais ces paroles, ces moments étaient gravés dans sa tête.

Il y a deux semaines voire un peu plus, le samedi, ma fille me dit :

 » Maman, tu m’apprends à tricoter, tu avais dit quand je saurais lire et maintenant je sais. »

Et je l’ai fait, je finissais mon sac à mains, j’en étais à la réalisation de la bordure alors j’ai montré à ma fille le point mousse que j’employai et je l’ai laissée en tricoter quelques unes avec moi assise sur mes genoux et comment dire heureusement que j’étais assise, j’en suis restée sur le c… elle a réussi. Un fil un peu difficile à tricoter puisque composé de deux fils alors je lui ai proposé de faire avec des aiguilles à elle et une pelote de laines plus facile à tricoter.

Elle a eu des étoiles dans les yeux lorsque je lui ai proposé çà et je n’ai pas regretté un seul instant de lui avoir fait confiance. J’ai mis entre ses petites mains des aiguilles circulaires issues de mon kit afin qu’elle débute avec de bons outils et un reste de pelotes pour s’entraîner à faire des petits carrés de point mousse.

Je lui ai monté une vingtaine de mailles, tricoté deux ou trois rangs et ensuite ce fut son tour. Elle a de suite trouvé la bonne position des mains facilité par la petitesse des aiguilles et un tout petit câble. J’avoue que j’ai été fière de le dire ensuite à sa grand-mère, elle qui m’a permis d’apprendre à mon tour mon savoir faire à ma fille car elle a eu la patience de me faire apprivoiser les aiguilles.

Depuis ma fille a achevé un carré de 10 par 10, des erreurs elle en a fait et elle en fera encore mais maman était derrière elle à chaque fois pour lui rattraper, lui montrer que le tricot ce n’est pas la course à vouloir faire aussi vite que maman, qu’il faut prendre son temps pour que son travail soit beau et qu’ensuite l’on soit fier de pouvoir le montrer, le porter.

Et pour la motiver dans un petit projet à deux, je suis allée avec elle choisir 3 pelotes de laine 100% acrylique dans des tons qui lui plaisent. Je ne résiste pas à vous monter ma pépette en action. Dans ses mains, son nouveau carré, début de son petit projet et pour commencer on a pris la couleur framboise et elle adore.

DSCN5458

Je pense que de belles heures de complicité nous attendent, en hiver assises dans le salon, le feu crépitant dans la cheminée et là avec les beaux jours à profiter du jardin un tricot entre nos mains enfin du moins pour moi. Je n’oublie pas que c’est une enfant qui a besoin de jouer, de se défouler avant tout mais je vous avoue que je la sens sereine quand elle tricote.

Ma participation pour Babidji.

Publicités

16 réflexions sur “Transmettre nos passions

  1. ouah elle assure ta fille car à 35 ans je ne sais toujours pas tricoter :/ bon faut dire que j’ai vite capitulé malgré la patience de ma grand-mère !!! chez moi c’est l’équitation ! ça m’a vraiment surprise car elle ne savait pas que j’avais été longtemps cavalière quand elle m’a demandé d’en faire ! (c’est peut-être génétique 😉 ) merci pour ta participation !

    J'aime

    • Merci beaucoup, moi aussi je suis surprise de la voir aussi bien manier les aiguilles. Elle n’a que 6 ans et demi presque.
      Vers 9, 10 ans j’avais appris un peu à l’école mais j’avais tout arrêté ensuite faute de personnes dans mon entourage tricotant et puis l’envie de reprendre en voyant ma belle mère réaliser de si jolies choses.
      Et là je transmets ce virus à ma fille.
      L’équitation, bravo pour ta fille, çà doit être génétique oui.

      J'aime

  2. C’est génial une passion qui va se transmettre de mère en fille, et bien voilà donc une belle complicité et des moments que vous pourrez partager,tu vois c’est parfois aussi simple que cela! Elle jouera, lira mais si cela lui plaît de tricoter, c’est toujours enrichissant de savoir faire quelque chose de ses mains!bonne fin de journée, plein de bises et de pensées amicales et un grand bravo à ta demoiselle!

    J'aime

    • Merci Catherine, c’est vrai que c’est si agréable de partager cette passion avec ma puce. C’est quelque chose qui me manquait quand je voyais de si belles choses à créer de ses mains mais quand on a pas d’argent enfant on ronge son frein et on oublie. Bon dimanche Catherine

      J'aime

  3. Formidable que cette passion commune vous réunisse ! Cela promet une belle complicité mère-fille 🙂 Elle pourra se faire des petits plaisirs coquets ! 🙂 Bravo à toi pour avoir la patience de lui apprendre ! Belle soirée Bisous

    J'aime

    • Merci Paulette. Je suis contente de pouvoir être proche d’elle au travers du tricot.
      De la patience j’en ai et du temps j’essaie d’en avoir pour elle et ne pas stresser.
      On a un petit projet déjà c’est pour çà que j’ai voulu qu’elle ait des couleurs qui lui plaisent. Je vais l’aider à avancer mais chut on en parlera quand il sera en bonne voie. Bisous

      J'aime

  4. Ton article m’a donné la chair de poule, c’est magique ces moments là et en plus ils seront gravés pour toujours et perdureront dans le temps !
    Mes enfants sont grands, on se fait encore des week-ends tricot, on squatte tout le canapé et on s’amuse bien !

    J'aime

    • Merci beaucoup. Je l’ai écrit pour me souvenir et pour elle aussi qu’elle se rappelle. Des moments magiques comme tu dis.
      Ça doit être génial cette complicité lors de ces week-end tricot avec tes enfants, tous réunis par une même passion.

      J'aime

  5. Bravo à ta puce! C’est bien je trouve de pouvoir transmettre ses passions à ses enfants. Et puis, elle s’en sort plutôt bien en plus. C’est certain, vous allez passé de bons moments toutes les deux, des moments complices, des moments de découvertes réciproques.
    Je vous embrasse bien fort. Belle journée!

    J'aime

    • Merci Marie. C’est à sa demande, je ne l’ai aucunement influencée mais à force de voir sa maman et sa mamie tricoter forcément. c’est sûr que je vais apprécier ces moments mère fille et qui sait si à terme ce ne sera pas elle qui me fera découvrir de nouvelles techniques. Belle journée à toi bisous à vous deux.

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s