Le coeur d’une maman

Parce que je ne sais pour quelle obscure raison tout le monde s’entête à me poser cette éternelle question, parce que j’aurais envie de répondre autre chose qu’un simple non, parce que la raison l’emporte sur l’envie, sur les sentiments contradictoires de mon cerveau.

Quelle est cette question qui, inévitablement étreint mon cœur de maman aimante ? Celle toute simple de Alors à quand le quatrième ?

Et là mon cœur de maman malgré moi se serre de la réponse que je vais inévitablement donner, parce que mon cœur aimerait encore une fois donner la vie mais la raison l’emporte sur les sentiments et je réponds non je n’en aurai pas un autre. 3 c’est déjà bien, çà suffit.

J’ai eu déjà la chance, le bonheur d’avoir des enfants en bonne santé, sans galérer à des intervalles assez rapprochés parce que je l’ai voulu ainsi et que moi aussi je ne faisais pas en rajeunissant. Parce que j’avais trouvé formidable d’avoir si peu d’écart avec ma sœur même si dans mon cas on me l’a souvent répété que je n’étais qu’un accident, une belle phrase à dire à son enfant vous ne trouvez pas.

Mais moi mes enfants je les ai voulus, désiré et à chaque fois nous avons choisi le moment pour les concevoir. 18 mois d’écart entre les deux grands parce que la nature nous a accordé notre souhait de suite sinon cela aurait pu être plus mais nous l’avions voulu ce bébé. Et le petit dernier un peu plus tard car nous avions hésité, tergiversé et puis le cœur l’a emporté une dernière fois car nous nous sentions incomplets avec deux enfants.

Nous avons une jolie famille, 3 enfants c’est bien enfin je trouve à mon goût, nous les aimons, nous les chérissons chaque jour de notre vie, de leur vie. Nous essayons de leur apporter tout notre amour, notre soutien. Nous les accompagnons dans leurs joies, leurs peines, leurs progrès.

Nous avons construit une jolie petite vie avec nos 3 enfants, trouvé un équilibre précaire pour arriver à vivre à peu près sereinement en attendant que la situation évolue et nous permette de changer enfin de vie, de construire à deux celle que nous souhaitons depuis de nombreuses années.

Avoir un autre enfant détruirait ce fragile équilibre construit si chèrement si durement. Un bébé c’est un travail de chaque instant, un bébé cela réclame beaucoup de temps, d’attention de la part de sa maman. Aujourd’hui mes enfants sont dans une période où ils ont besoin de maman, de sentir qu’elle est là pour eux. Mes deux grands sont si fusionnels et commencent à peine à intégrer leur frère dans leurs jeux.

Avoir un autre enfant détruirait peut être ce lien si fort qui unit ma fratrie et çà je ne le veux pas car je trouve si beau de les voir s’amuser ensemble, heureux, épanouis.

Un quatrième enfant de toute façon je ne suis pas sure que mon corps supporterait cette grossesse, la dernière a été difficile. Je ne veux pas jouer avec mon corps, je veux être présente pour eux, pour lui.

Je dois aussi avouer que les réveils nocturnes, les biberons de la nuit je n »arriverai pas à gérer en plus des longues journées à être présente pour mes autres enfants. Ce serait de la folie. Il y a un temps pour tout. La fatigue est déjà très présente actuellement.

Comme une collègue me le disait , elle m’a posée cette question car elle voit comment je suis avec mes enfants, combien je les aime, je suis patiente avec eux. Et la phrase qui m’a le plus touchée que j’étais faite pour être maman et là mon cœur a bondi dans ma poitrine, j’ai enfin mis des mots sur les sentiments qui m’habitent depuis que j’ai mis au monde mon premier bébé, ma fille.

Tous les doutes, mes questionnements se sont envolés à ce moment là et j’ai su que je devais être là pour eux, ma fille et mes deux garçons, les accompagner un bout de chemin dans l’apprentissage de la vie.

Oh j’ai l’impression de ne pas être suffisamment là pour eux  mais j’ai des moments forts avec eux en ce moment. Je ne sais pourquoi mais tous ces petits moments mis bout à bout me font apprécier la vie et je me sens plus sereine dans mon cœur, dans mon âme alors je savoure tout ceci et je leur dis chaque jour mon amour pour eux comme j’aurai aimé l’entendre moi aussi étant enfant.

Ma peur de ne pas être une bonne maman, de ne  pas montrer suffisamment mon amour pour eux à mes enfants s’est envolé grâce à ces quelques mots de ma collègue.

Et depuis mercredi, je ne sais pourquoi mes enfants me montrent à leur tour leur amour inconditionnel, par des câlins, des bisous spontanés, non réfléchis. Peut-être se sentent-il plus apaisés, ont-ils compris que leur maman ne partait jamais de gaité de cœur au travail mais que c’était pour nous, pour eux aussi que j’avais repris le chemin du magasin en attendant de pouvoir travailler avec papa et être plus présente pour eux.

Une chose est sûre, sachez mes enfants que vous êtes les plus beaux cadeaux que la vie m’ait accordée et que je vous aime de tout mon cœur. Je ne me lasserais jamais de vous le dire, de vous le montrer et jamais je n’ai regretté mon choix d’être maman d’une jolie fratrie.

Être mère c’est savoir apprécier ce que l’on a déjà.

Ma participation en avance pour Babidji

Publicités

10 réflexions sur “Le coeur d’une maman

  1. Ptit gris à raison festin Nobel hymne à l’amour d’une maman pour ses enfants, je suis d’accord avec toi, chacun connaît ses limites, il y a un temps pour tout et c’est bien aussi que la raison l’emporte sur les sentiments, tu as construit une bien jolie famille et cela ne suffit pas de les faire il faut aussi les élever , gérer et assurer… Bisous Nath c’est un bieN beAu billet

    J'aime

    • Merci Catherine, et combien de fois on entend dire çà mais ils ne savent pas ou ne veulent pas voir que c’est du travail et que il faut aussi penser à leur avenir. Tu es bien placée pour le savoir toi qui les a déjà grands. Bonne soirée, bisous

      J'aime

  2. C’est un très beau texte, une belle déclaration d’amour. Vous avez construit une belle famille et tes enfants savent que tu les aimes plus que tout, il leur faut juste un peu de temps pour s’adapter à cette nouvelle vie.
    Grosses bises à tous.

    J'aime

  3. j’ai l’avantage de ne pas avoir ton souci car perso je ne me pose même pas la question du 3ème tellement j’ai tiré un trait et que je n’en veux pas ! c’est sûr que qd on est ds ma situation tt est plus simple ! Ma soeur a fait l’inverse de toi avec 4 enfants assez espacés … mais j’avoue que j’arrive à juger les familles nombreuses quand les moyens financiers ne sont pas là par exemple … pas du tt dans le sens où je traiterais (comme certains) ces familles d’assistées aux allocs car moi-même j’en ai bénéficié et bien ! mais je trouve dommage de ne pas pouvoir offrir le maximum à ses gosses (je ne parle pas de la derniere playstation, ça on s’en fiche) : je pense aux études plus tard, je souhaite pouvoir leur payer que ce soit un CAP ou une grande école, leur alléger au max leur entrée dans leur vie active, avant tt ça pouvoir visiter des musées sans me dire que décidément je n’ai pas les sous pour 6 entrées etc. Même sans parler de mon envie ou pas d’avoir des enfants, je suis comme toi consciente de mes contraintes perso : ma maison est trop petite, 2 gosses dans la même chambre c’est suffisant, changer de bagnole je n’en ai pas les moyens etc. dc c’est vrai que lorsque la raison l’emporte sur l’envie ça doit être difficile et comme tu le dis si bien : profitez de cette magnifique vie à 5, de tes enfants en bonne santé ! merci pour ta participation !

    J'aime

    • Il faut savoir dire stop même si on en ressent l’envie car on pense à leur avenir, leur bien être matériel aussi. On ne peut pas dire à un enfant que l’on ne peut pas faute d’argent car ils ne comprennent pas la valeur de l’argent. Alors j’apprécie ma petite famille comme elle est et j’essaie de leur offrir le meilleur quitte à me priver un peu plus moi .
      Et puis on a passé le stade du bébé et je ne suis pas sure que je pourrais être aussi dispo pour les grands qui ont besoin de moi en ce moment et plus tard aussi.

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s