Quelle vie !!!!!!

Ah la vie des  bêtes, on en parle ou pas parce que je vous assure que parfois j’aimerais en être une.

Pourquoi je vous dis çà parce qu’ils n’ont pas de soucis ils sont peinards, eux, pas besoin de travailler, nourris, logés…Une vie de princesse, excusez-moi je n’ai que des filles hormis mes chinchillas, oups pardon les garçons.

Et oui aujourd’hui j’ai envie de vous parler de mes deux princesses, mes deux chattes, mère et fille. Pour quoi faire compliqué quand on peut faire simple, je vous le dis moi et pour bien noyer le poisson ou faire croire aux gens qu’ils ont la berlue, qu’ils voient doubles, on les prend identiques.

La nature fait bien les choses parfois. La mère et la fille se ressemblent à un tel point que seul un œil expert peut déceler qui est de la mère ou de la fille. C’est moi la grande experte.

Hi ! Hi ! Je me marre mais il m’est arrivé de me tromper mais quand elles m’ont bien fusillé du regard j’ai compris vitre mon erreur et ma douleur non je rigole.

Autant la maman était d’une agressivité lorsque je l’ai adoptée autant elle s’est adoucie avec la maternité mais attention elle ressort ses griffes quand un intrus vient squatter chez elle, non mais oh c’est chez moi ici, fous moi le camp sale bâtard. Va voir ta maîtresse et pisser chez elle au lieu de chez nous.

Notre chère voisine a des chats, 5, 6 voire plus on ne compte plus mais le souci c’est que le mâle elle évite de le rentrer dedans alors que les femelles le sont. Alors monsieur n’a rien de mieux à faire que de venir emmerder mes filles et accessoirement de venir faire son pipi sur mes chaises, ma table de salon de jardin, mon linge quand il a le malheur de sécher sur la tour.

Oh mais les filles ont trouvé la parade elles se planquent dans le linge et à l’attaque. Depuis il ne tente plus la journée surtout que la chienne l’a aussi coursé. Ma mémère, ma toutoune, ma grosse sait se bouger parfois.

Bon j’en reviens à mes princesses, qui le soir venu, une fois leur tour fait aiment bien revenir squatter le canapé pour l’une et pour l’autre les genoux de sa maîtresse qui ne le voit pas toujours d’un très bon œil.

Ma toute belle, ma pupuce a décidé que lorsqu’elle était sur mes genoux je ne devais m’occuper que d’elle et comme elle choisit toujours le bon moment j’enrage d’autant que je suis occupée, moi.

Pendant que la miss dort du sommeil du juste dans le lit des enfants la journée ou en haut du meuble au choix, moi je bosse à la maison et au travail ensuite. Et le soir, ma foi c’est mon seul moment de détente ou presque.

Le soir, moi, mademoiselle j’aime bien m’installer dans le canapé et tricoter un petit moment mais comment dire avec toi cela devient mission impossible. Comment te faire comprendre sans que tu ne te vexes que non on ne tire pas sur la pelote, non on ne joue pas à manger le fil que je prends pour tricoter, non on ne mange pas le câble de l’aiguille (aiguilles circulaires), non pas les aiguilles en bois que l’on m’a si gentiment offert. Bref, vous l’aurez compris quand la miss est sur les genoux je ne peux plus tricoter au risque de perdre des mailles, c’est du vécu car elle pousse aussi de la tête quand je ne suis pas assez prompte à ranger mon attirail.

D’autant qu’elle a aussi trouvé marrant de se faufiler dans mon sac une nuit et de défaire ma pelote sans oublier de tourner je ne sais comment mon compteur de rangs et tout mettre en branle bas de combat à l’intérieur. Ouf elle n’a pas eu le loisir de toucher à mon ouvrage au crochet avec mon si joli fil qui est au point mort d’ailleurs.

Alors je me dis que je vais lire ce sera mieux mais non. C’est aussi dérangeant pour elle car j’ai besoin de mes mains et elle ne veut que des caresses et pour çà il lui faut mes deux mains sur son joli corps, une sur la tête et l’autre à caresser son dos quand elle ne tente pas d’avoir la main de son maître aussi. Qui a dit pacha, princesse ?

Alors pareil si j’obtempère pas on mâchouille le livre et méthode radicale en soi, on fait tomber le livre et comme en général je ne suis pas au top de la forme le soir il tombe facilement. Et ensuite je dois retrouver mon marque page et surtout la page où j’en étais.

Quel tyran cette demoiselle. Mais je l’aime et sa douceur me berce, m’apaise alors je savoure ces moments auprès d’elle même si je n’aime pas ne pas rester sans rien faire.

Et sa mère oh, c’est autre chose elle. Madame, aime bien venir passer la nuit dans le salon mais aux heures matinales, elle aime aller faire son petit tour dehors avant notre réveil entendez par là.

Alors du coup on va gratter à la porte du couloir si on arrive pas à l’ouvrir et sinon on se pointe dans la chambre des parents, vers 05h30, toujours vers cette heure là et elle vient miauler doucement mais sûrement pour nous réveiller.

Et si elle n’y parvient pas, madame se décide à se coucher entre nous deux sur la couette et prend son mal en patience.

Quelle vie de chat je vous assure. Et il faut tout de même qu’ils nous montrent leur affection, leur attachement à nous leurs humains, leur chose car on a beau le dire ce sont eux les chats les maîtres.

Et vous des animaux, des tyrans en puissance.

Signé d’une blogueuse à chats.

Miaou de la part de Lucie et Lilas.

Publicités

4 réflexions sur “Quelle vie !!!!!!

  1. Ah ! je me retrouve un peu dans ton billet, tu m’as fait rire ! J’ai 2 chats (fille et garçon) et quand il demande des calins on dirait qu’il n’y a que eux qui existe sinon la pelote se fait la malle….Mais quand même des instants de douceur avec eux ! Bonne journée et bon week end à venir, bisous.

    J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s