Moi et elle, deux jours enchantés

Ce week-end ma sœur est descendue de là haut, de son pays nordique pour se ressourcer dans son petit coin de verdure, par chez nous quoi. Quelques jours à passer en famille, profiter aussi de la ville, de la campagne aussi, se détendre au vert, profiter de la douceur de la saison, de nous quoi.

Et moi aussi j’en ai profité un maximum car la prochaine fois sera dans.. et bien je ne sais pas. Ce n’est pas facile de planifier des séjours à l’avance, cela demande beaucoup de logistique de leur part. Ils ont une vie aussi en dehors des vacances, une entreprise à faire tourner.

Elle a donc pris la route jeudi matin dans la nuit, quand les bonnes gens dorment pour faire la route qui la mène vers le sud de la France, son chez elle. Elle est ainsi arrivée en fin de journée et a rejoint directement son lieu de villégiature pour ces quelques jours. Et je l’ai vu arriver vendredi vers 09h30, j’avais amené les enfants à l’école ces derniers ne sachant pas qu’elle venait sinon je n’aurais pas pu les amener à l’école sans les voir bouder et j’aime pas çà.

Une matinée quasiment à deux, un petit bonhomme qui a laissé maman papoter avec sa sœur jouant dans sa chambre, venant de temps en temps voir ce que nous faisions. Une matinée où nous avons parlé de tout et de rien, refait le monde, pensé aussi à mes petits bouts de chou à l’école.

Une matinée envolée en un rien de temps une fois que nous nous étions raconté ces mois écoulés, depuis Mai il s’en est passé des choses même si nous nous écrivons régulièrement.

11h30 se rendre à l’école, voir la surprise dans le regard de mes enfants, un petit bonhomme dans les bras de sa tatie et parler un peu avec l’ATSEM de maternelle qui nous a connu toutes deux petites, elle conduisait le bus scolaire dans notre école primaire. Elle n’aurait pas reconnu ma sœur, notre ressemblance si prononcée étant petite et même plus jeune ne paraît plus.

L’après midi des enfants qui ne veulent pas repartir mais qui finalement iront avec la promesse que marraine sera là pour les chercher à 16h30 et qu’ils profiteront d’elle jusqu’au début de soirée. Encore une après midi à deux, imaginer ce que nous pourrions faire en tricot, nous les deux fans de crochet, de laine, discuter autour d’un magasine qu’elle m’a rapporté, des idées qui germent et une liste qui s’allonge.

L’heure de se quitter est là mais la perspective de se revoir dimanche nous fait oublier l’absence, le samedi sera consacré à des balades en amoureux mais aussi rendre visite aux parents, il ne faut pas les oublier. Et moi le samedi me direz-vous je me suis occupée à diverses tâches et puis la fin d’après midi nous devions nous rendre au centre commercial, mon fils était invité à l’anniversaire d’un camarade de classe.

Le dimanche fut une belle journée en famille, des enfants qui accaparent leur tatie pour l’un et l’autre et marraine pour le second. La maison a résonné de cris, d’appels mais curieusement ce ne fut pas souvent maman que j’ai entendu. Ma sœur qui, pour m’aider, a bien voulu faire faire les devoirs à sa nièce pendant que je faisais des bricoles, qu’est ce qu’il peut y avoir comme bazar avec 3 tornades.

L’après midi après une courte sieste pour le petit dernier, nous nous sommes rendus tous les 5 et ma sœur à une petite manifestation dans un village voisin, un marché bio avec diverses manifestations. Nous y avons été rejoint par mon beau frère. Voir mes enfants et ma sœur heureux se tenant la main, papotant même si parfois on avait du mal a comprendre ce qu’ils pouvaient bien raconter, le bruit, ils parlent trop vite mangeant les mots. Cela me rappelle quelqu’un tiens.

Ensuite s’installer en terrasse de café, discuter de tout et de rien, voir les enfants déguster une glace, boire un verre, profiter du soleil, voir ma sœur heureuse, souriante, une belle image que j’ai immortalisé avec mon nouveau téléphone. Quand j’aurai le cafard, que son absence sera trop difficile je regarderai sa photo mais chut je n’en parle jamais, mon homme ne comprend pas notre relation si fusionnelle. D’ailleurs je crois que nous n’avons jamais été comprises par personne.

Retourner à la maison, profiter de notre extérieur, voir les enfants rester sagement près de nous comme si ils sentaient que tatie allait bientôt repartir. Le lendemain retour chez elle, et départ de bonne heure afin d’arriver au soir chez eux. Discuter encore et encore, essayer de retarder les au revoir au maximum mais il faut bien à un moment donné se dire que toutes les bonnes choses ont une fin.

Je ne dirai pas que je l’ai laissée repartir le cœur léger mais plutôt avec un vide au creux de moi, une part de moi est partie avec elle. Une séparation très difficile pour l’une comme pour l’autre, quelques larmes qui coulent silencieuses sur nos joues.

Trop de changements à venir qui me font me sentir mal de cette séparation même si je sais qu’elle reviendra très vite mais voilà c’est la fin d’une période, je sais que la prochaine fois ce ne sera plus pareil, mon travail m’empêchera de la voir autant. Mais c’est la vie, une autre histoire à écrire.

Publicités

18 réflexions sur “Moi et elle, deux jours enchantés

  1. Et un très beau billet sur ces deux jours enchantés!.. C’est ce qui manque le plus quand on est comme moi fille unique, cette connivence, ces retrouvailles, cette fusion … Un grand bonjour à elle, bisous Nath, bonne journée à toi.

    J'aime

  2. Tu racontes très bien ce bonheur de vous retrouver …et le vide que laisse le départ . Je le ressens chaque fois que je vois Junior repartir ! La vie reprend son cours en attendant l’opportunité de vous revoir 🙂 Belle journée Bisous et à bientôt

    J'aime

  3. Tu racontes très bien ce bonheur de vous retrouver …et le vide que laisse le départ . Je le ressens chaque fois que je vois Junior repartir ! La vie reprend son cours en attendant l’opportunité de vous revoir 🙂 Belle journée Bisous et à bientôt

    J'aime

  4. Je suis si heureuse que vous ayez pu passer d’aussi bons moments ensemble. Les departs sont souvent difficiles mais les souvenirs restent, merveilleux.
    Bonne journee et grosses bises a vous tous.

    J'aime

  5. Je suis si heureuse que vous ayez pu passer d’aussi bons moments ensemble. Les departs sont souvent difficiles mais les souvenirs restent, merveilleux.
    Bonne journee et grosses bises a vous tous.

    J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s