Mes lectures

Les cailloux bleus

9782221107027Un des livres que j’ai emprunté lors de ma dernière escapade à la bibliothèque de la ville.

Une envie de plonger dans une histoire du terroir, de la France profonde et j’avoue que je ne connaissais pas encore les livres de  cet auteur même si j’en avais entendu parler.

Je me suis laissée tentée par ce livre assez volumineux contenant les deux tomes de cette saga intitulée Le pays bleu  écrite par Christian Signol:

  1. Les cailloux bleus
  2. Les Menthes sauvages

Résumé du livre :

Philomène a dix ans quand naît le XXe siècle. Elle est fille de métayers d’un village du causse quercynois, près de Rocamadour. Un pays rude, brûlant sous les feux de l’été, crissant sous les pas de l’hiver.
En racontant son histoire et celle de sa famille, traversée par les guerres, illuminée par l’amour, c’est tout un monde qu’elle fait revivre dans le parfum des pierres et des genévriers.

J’avoue que j’ai de suite été happée par cette histoire familiale qui m’a rappelé des souvenirs d’histoires de mon enfance.

Mes grands parents paternels ont été aussi métayers à une époque révolue et j’ai entendu de nombreuses histoires dessus par mon père même si mon grand père n’aimait pas trop raconter sa vie d’avant.

Heureusement il reste encore des auteurs qui aiment raconter le passé, la vie d’autrefois avant tous ces progrès et j’aime à me plonger dans ce genre d’histoires loin de toutes ces futilités, cette modernité. On a l’impression de retourner à nos racines, la terre.

J’ai tellement été prise par l’histoire de cette famille qui fut celle de l’auteur au travers de personnages fictifs mais qui rappellent ses grands parents que j’avais du mal à fermer le livre le soir et ce même si mes yeux avaient du mal à rester ouverts.

Un nombre incalculable de fois lorsque la famille était touchée par des chagrins, des soucis, des malheurs j’ai eu les larmes aux yeux. Heureusement que personne n’était là pour le voir. Quelle émotivité et quelle belle histoire qui arrive à émouvoir le lecteur.

Vous l’aurez compris ce livre raconte l’histoire d’un métayer et de sa famille dans le Quercy. On voit la dureté de la vie pour ces métayers tributaires du temps et du maître, le propriétaire des terres. La vie est dure pour eux car quelle que soit l’issue des récoltes ou des ventes ils doivent satisfaire à la demande du maître.

On suit à travers les aléas de la vie l’histoire de cette enfant Philomène qui va grandir, subir ce que la vie va imposer à sa famille et devoir vivre, travailler, dépendre encore et toujours du bon vouloir des maîtres. On la voit grandir, faire sa vie au travers du temps qui passe.

La petite fille grandit au fur et à mesure que se déroule l’histoire et bientôt la petite fille va laisser la place à une jeune fille puis femme qui va vivre les affres de la première guerre mondiale et vivre dans l’attente du retour de son frère et de son homme.

Que de tourments pour ces familles que l’on suit de la première à la dernière page. La suite de son histoire est dans le prochain tome que je n’ai pu m’empêcher d’entamer hier soir avant de tomber dans les bras de Morphée.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Les cailloux bleus »

  1. J’adore moi aussi ces témoignages du terroir au début du siècle dernier. Ce que j’aime par-dessus tout c’est quand il s’y glisse des phrases de chez eux et même du patois . Lorsque j’en commence un…je le lâche rarement avant de l’avoir fini le jour même ( il m’arrive de lire avec une petite lampe frontale pour ne pas gêner l’Hom ! 😀 ! bonne lecture ! Bises

    J'aime

    1. Contente de se découvrir les mêmes goûts en lecture, c’est plaisant de pouvoir en parler. Je lis le soir dans le lit et mon mari arrive à dormir avec la lumière allumée enfin le chevet. Sinon une idée bien sympa la lampe frontale. Bonne lecture à toi aussi bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s