Bonheur simple

La vie peut se parer de belles couleurs mais parfois on a du mal à les voir accaparés par notre quotidien.

Pour me souvenir de ces jolies nuances que la vie nous propose, j’essaie chaque semaine de me les remémorer pour pouvoir les relire lorsque le gris envahit un peu trop ma vie.

Cette semaine n’a pas été un véritable arc en ciel mais j’ai essayé de voir les belles nuances et me dire que je suis là, que ma vie n’est pas trop mal comparé à d’autres qui sont plus malheureux.

Première semaine de vacances avec les enfants quasiment 24/24. Bon il leur arrive de dormir un peu, environ de 20h30 à 6h30. Ça tombe bien je continue à me lever de bonne heure et prendre ma douche avant leur lever pensant naïvement chaque jour que Dieu fait qu’ils dormiront un peu plus tard ce matin et que je pourrai faire mes taches ménagères tranquillement .

Je suis une grande naïve moi, j’ai gardé mon âme d’enfant. Bref, chaque jour c’est pareil alors ils profitent de l’extérieur et maman avec eux dès qu’elle en a terminé avec son intérieur. L’après midi, le soleil est au rendez-vous et la chaleur aussi alors on profite de la fraîcheur de la maison, merci la clim.

Mais bon parfois ils ont besoin de voir autre chose que la maison mais pas forcément envie de prendre les enfants seule sous le bras pour les sortir et moi par la même occasion.

Mercredi pour pallier à tout çà, j’ai décidé d’aller faire un petit coucou à papa, les enfants ont été ravis, moi j’ai fait le plein de légumes de l’été. Cela m’a donné des idées de recettes, certaines déjà présentées ici d’autres non alors j’y remédierai en vous en reparlant prochainement.

Jeudi un petit bémol dans ma semaine qui m’a baissé le moral pas très haut déjà. Je suis patraque après les enfants c’est moi. Maux de tête est mon amie et pas génial avec les enfants qui continuent à s’amuser et c’est mieux en criant. Bref, j’ai appris le décès d’un de mes oncles paternels.

Je le savais malade, nous échangions par mails mais bon je reportais toujours pour aller leur rendre visite à lui et son épouse, leur présenter mon mari, les enfants et voilà il est trop tard. Une leçon de vie, ne pas oublier ceux que l’on aime et aller les voir tant qu’il est encore temps, de profiter d’eux à chaque instant. Lundi je serai présente pour l’accompagner dans son dernier voyage et je reverrai ma tante que j’ai eu au téléphone.

C’est apprendre aussi que le fêtes du village prévues pour le week-end prochain n’auront pas lieu suite au décès accidentel d’un jeune du village. Un peu déçu pour les enfants puisque une soirée leur était réservée spéciale course landaise pour clôturer leur année scolaire en beauté.

Du coup samedi matin j’ai vu mon homme arriver vers 10h du matin revenant de la ferme pour me proposer d’aller rendre visite à une maraichère du coin avec qui il travaille parfois et voir son nouveau magasin. Ensuite il me proposait une balade pour l’après midi à Montfort. Revoir et profiter de la fraîcheur d’un joli lieu appelé les 100 marches.

Et puis une idée a trotté dans ma petite tête déjà un peu dérangée, pourquoi ne pas aller pique niquer là bas avec les enfants. Ni une ni deux, l’idée a été adoptée » et nous sommes rentrés à la maison faire les préparatifs.

Les enfants étaient ravis de l’idée et hop toute la famille est montée en voiture sans oublier notre chienne. Un petit quart d’heures de route et nous étions arrivés. Se garer et prendre les enfants et notre chienne en laisse le temps d’arriver près des marches au cœur du village même.

Descendre les 152 marches que l’escalier compte et nous étions arrivés dans un joli écrin de verdure. Une impression d’être seuls au monde si ce n’est que nous entendions au loin un coq chanter à midi et le bruit de la circulation relativement calme à cette heure de la journée.

Deux heures de paix et de calme en famille loin des soucis du quotidien. La chienne a fait copain copine avec un chien et plus si affinités, et oui la miss est dans sa période mais heureusement que madame a veillé au grain et que ces deux là n’ont pas conclu.

dscn4261

C’est regarder les deux grands après le repas pris jouer à monter et descendre les marches enfin les premières puis traverser le petit pont pour aller regarder le lavoir asséché bien sûr.

Le petit n’a pas été en reste et est parti comme un grand explorer le coin sous l’œil vigilant de maman et de papa et il a découvert un petit robinet qui coule de la source et s’est amusé à y mettre ses petites menottes.

Des moments doux qui font oublier tout le reste avant d’être de nouveau happés par la vie.

Ma participation pour Maman Bavarde.

Publicités

4 réflexions sur “Bonheur simple

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s