Tu as 4 ans mon fils

DSCN4871Aujourd’hui mon fils Samuel, tu as 4 ans. Mon bébé est devenu un beau petit garçon.

J’ai l’impression que c’était hier que nous arrivions à la maternité en ce vendredi 26 juin 2009. Nous avions un rendez-vous prévu avec une sage femme pour voir où nous en étions. Et puis après examen nous nous sommes rendu à l’évidence, c’était ce jour-là le jour de la rencontre.

Ton prénom, enfin ton premier prénom c’est moi qui l’ai choisi. Comment ? Oh c’est simple je me souviendrai toujours de cette petite tête blonde, d’une frimousse espiègle dans une célèbre série télévisée mais que voulez-vous ce prénom est resté gravé en moi. Il évoquait pour moi la douceur, la force aussi car si mes souvenirs sont bons le patriarche dans un livre « A l’est d’Eden » portait ce nom.

Aujourd’hui je sais que ce prénom est rare à consonance hébraïque et pour çà j’en ai eu des questions, 3 enfants, 3 prénoms issus de la bible simplement.

Tu es arrivé sur terre, accueilli par les bras réconfortants de ta maman à 12H36. J’ai entendu ton premier cri et mon cœur s’est rempli d’amour pour toi. Mon fils, mon second enfant. Une naissance totalement différente de celle de ta sœur.

Je suis  devenue mère dès que tu es sorti de moi, notre relation fusionnelle a débuté dans les secondes qui ont suivi si ce n’est à la seconde même. Papa aussi a ressenti cette fusion en coupant lui même le cordon comme il l’avait fait pour ta grande sœur. Des moments forts dont on veut se souvenir.

Je me souviens des larmes de bonheur, d’émotion qui ont coulé de mes yeux, de l’émerveillement dans les yeux de ton père. Après ce furent les soins, le premier pipi sur papa qui a choisi de t’habiller en compagnie de la sage femme et de l’élève aussi. Il ne voulait pas te quitter du regard.

Je n’ai pas été séparée de toi durant tout le séjour à la maternité sauf une fin de nuit où tu souffrais de coliques et que je n’arrivais pas à te soulager malgré les conseils, les massages.

Tu as été accueilli en fanfare par ta grande sœur qui avait 18 mois ce jour là. Oh si je donnais une claque à ce petit bébé fripé. Bienvenue petit frère. Nous en avons ri et tu étais contente de ton exploit. Ensuite, çà allait beaucoup mieux. Elle a tout tenté pour être auprès de toi dès qu’elle a su grimper et je ne compte plus le nombre de fois où je vous ai retrouvé tous deux dans le parc.

Une relation fusionnelle s’est établi entre vous deux et depuis le petit frère a du mal à se faire une place. Nul ne peut se mettre entre vous. Vous êtes toujours ensemble, chez la nounou puis quand Rachel est entrée à l’école ce fut différent mais ce n’était que le matin alors vous supportiez la séparation.

Quand à moi j’ai décidé de laisser de côté un peu ce travail peu gratifiant pour enfin m’occuper à temps plein de vous deux. 19 mois après ta naissance, maman était là pour toi et ta sœur à chaque moment de la journée et j’en ai profité d’autant que tu n’es pas un gros dormeur et les siestes de l’après midi se sont faites rares à partir de tes deux ans.

Alors tu étais toujours avec moi, le pouce dans la bouche, le doudou dans l’autre main. Ah ce doudou, ton fidèle compagnon qui te suit depuis quasiment ta naissance et que tu ne lâches jamais. Ce fut très dur et çà l’est encore de le laver car tu aimes ses petites tâches, son odeur. Bon je dois l’avouer, c’est supportable par rapport à celui de petit frère.

Un petit garçon plein de joie de vivre qui a fait son entrée à l’école maternelle en septembre dernier. J’ai fait le sacrifice de tes beaux cheveux blonds de surfeur pour que tu ne subisses pas les moqueries des autres enfants même si je t’aimais ainsi. Tu as changé physiquement, le petit bébé aux joues rebondies a fait place à un autre petit garçon aux cheveux courts.

Un petit pincement au cœur, j’ai ressenti ton absence comme un manque. Je n’avais plus mon petit garçon que pour moi même si au tout début tu n’y allais que le matin. Je comblais un peu l’absence par ton petit frère mais il est moins causant que toi, je dois l’avouer.

En septembre prochain, tu feras ton entrée en moyenne section de maternelle, une étape importante aussi puisque tu seras séparé de ta sœur qui quitte la classe de maternelle pour aller au CP. J’appréhende les premiers jours car vous êtes si proches mais j’espère que cela se passera bien mon amour.

Je te souhaite un très joyeux anniversaire mon fils, mon bébé malgré tout. Mon petit garçon câlin. Je t’aime Samuel et en ce jour j’espère que mes petites attentions, mes petites surprises te plairont.

Signé, ta maman qui t’aime.

Publicités

10 réflexions sur “Tu as 4 ans mon fils

    • Merci pour lui. Je lui ai dit en suivant et il a rougi. On a passé une excellente journée, on a préparé des gâteaux, on a baladé, on a fait un petit gouter et il a eu de petits cadeaux. Le soir un petit bonhomme exténué qui s’est couché heureux. Bonne soirée bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s