C’est çà être mère

Nos enfants ont beau être râleurs, nous faire partir chèvre, nous faire passer du rire aux larmes en quelques secondes, mettre notre maison sans dessus dessous, nous sommes toutes pareilles nous avons fondu devant les cadeaux qu’ils nous ont offert en ce beau dimanche.

Dimanche la fête des mères, plus d’une semaine que les enfants me demandaient quand c’était et question saugrenue où c’était. Là j’avoue que je n’ai pas tout bien saisi l’histoire. Parfois j’aimerai être une minuscule petite souris pour me faufiler dans la classe de mes enfants et savoir ce que leur raconte leur maîtresse. Je les soupçonne fort de transformer un peu ses paroles car ce n’est pas possible parfois.

Bref, revenons à nos moutons. J’avoue que l’effet de surprises nous ne l’avons pas forcément quand vous trouvez un petit mot doux de la maîtresse vous demandant gentiment de fournir une boîte de camembert attention pas autre chose soyons précis pour leur prochaine activité manuelle. Et comme la fête des mères est proche et bien on se dit voilà ce que je vais avoir. Fichtre j’aurais dû laisser le papa regarder le cahier.

Et puis c’est là que vous entendez les publicités à la radio parlant de cadeaux high tech en lieu et place de la boite à bijoux camembert, du collier de pâtes… Bref, moi je préfère 100 fois plus le cadeau des petits qu’autre chose. Il a été fait avec amour, ils y ont mis tout leur cœur dedans comme nous l’avons tous et toutes faits pour nos mamans.

Alors bien sûr il a fallu aller en chercher deux au magasin car j’avais déjà fait mes courses moi. Et devinez qui a mangé les deux enfin pas tout à fait seule mais presque, c’est bibi. Que voulez-vous je ne résiste pas à l’appel du fromage dans le réfrigérateur.

Alors vendredi soir lorsque je les ai récupérés ma grande s’est empressée de me dire qu’elle avait mon cadeau dans un paquet jaune et mon fils m’a dit qu’il avait un paquet orange mais qu’il était pour lui pas pour moi. Il y avait son prénom écrit dessus. Bon j’ai eu beau parlementer, argumenter, il n’a pas voulu en démordre, le cadeau était pour lui et il avait bien l’intention de le garder. Je me suis consolé en me disant que j’aurai celui de sa sœur. Bon c’est sympa j’ai tout en double cette année.

Et puis dimanche est arrivé, ouf de soulagement. Les deux grands se sont levés aux aurores, entendez même pas 07 h du matin. Ils ont parlé tellement fort dans le couloir en sortant de leur chambre qu’ils ont réveillé leur chère mère qui dormait du sommeil du juste.

Alors quand ils sont réveillés ils le sont vraiment à fond et moi j’avais encore les yeux à moitié fermés en arrivant dans le salon. Ils m’ont littéralement sauté dessus me réclamant leurs paquets. Je n’ai même pas eu le temps de me servir un premier café.

Ma puce m’a dit bonne fête une fois que papa lui ai discrètement rappelé ce qu’il fallait dire et ensuite elle m’a offert le cadeau commençant à me dire ce que c’était bien avant que j’ai fini d’ouvrir. Pendant ce temps mon second déballait tranquillement le sien, et oui c’était pour lui mais alors pourquoi s’était-il emballé son propre cadeau ? La réponse est simple c’est maîtresse et ben oui suis-je bête.

Donc voilà j’ai reçu une jolie boîte peinte par les petites mains de ma puce en rose et dessus un gros cœur mauve collé avec des petites graines et des paillettes dessus. Dedans des petits rouleaux de papier avec des dessins et des mots doux. J’ai réussi à voir celle de mon fils, rouge et un joli cœur bleu décoré aussi. Au bout d’un moment mon poussin s’en est lassé alors maman l’a récupérée et elle trône auprès de celle de sa sœur.

DSCN4861

En plus pour l’occasion les enfants ont appris une nouvelle comptine et j’étais fière d’entendre les enfants la réciter sans fautes.

Comment s’écrit le mot Maman ?

Pour te dire que je t’aime
J’ai pris deux M à la crème
Avec deux A en chocolat
Et un petit N en nougat
Maman ma bouche est pleine !
Mais il faut que j’apprenne
A mon estomac gourmand
Comment s’écrit le mot MAMAN !

Dimanche nous avons chacun pensé à appeler notre maman pour lui souhaiter une bonne fête. La puce a également voulu parler à mamie et lui a raconté ce qu’elle m’avait offert.

J’ai eu aussi un moment de tristesse et une pensée pour toutes celles qui n’ont pas connu le bonheur d’être maman ou qui ont perdu un enfant.

Publicités

8 réflexions sur “C’est çà être mère

  1. Toujours un moment émouvant que de voir ce que de petites mains ont fait avec amour 🙂 J’adore l’attitude de ton second…si logique ! L’école de Junior avait un four à poterie : j’avais eu un mini panier pour déposer mes bagues le soir et mon préféré : une empreinte de sa menotte à 3ans! J’ai jamais eu le collier de nouilles 😆 Bel après midi Bises

    J'aime

    • Moi aussi j’avais fait des genres de poteries. ma mère avait gardé, en grandissant je trouvais çà moche mais ma mère trouvait çà beau. Maintenant je comprends mieux quand je reçois ces menus cadeaux fait par leurs petites mains même si ce n’est pas la perfection et ils sont si fiers de dire que ce sont eux qui l’ont fait.
      Je te dirai si un jour j’ai droit au collier de pâtes, je l’ai jamais fait non plus. Bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s