Les larmes de Marie Antoinette

9782259203289Je vous retrouve encore une fois pour vous conter mes lectures que je ne me lasse pas de partager lorsque j’ai aimé. J’avoue que là, j’ai un peu de retard pour vous en parler vu que depuis, j’ai lu un autre roman mais je n’ai pas été très assidue par ici, il faut dire.

Les enfants en vacances, je n’arrive pas toujours à venir ici ou du moins à pouvoir poser des mots sur mon écran. Ils sont assez imaginatifs et du coup je les écoute et je perds mon idée, envolée loin, passée aux oubliettes sauf la nuit où elle me revient mais bon je vais pas me relever pour écrire en pleine nuit.

Alors j’ai fait du changement dans ma déco pour passer le temps et parce que j’aime changer de tête, vous proposer un nouveau décor pour avoir l’impression de partir à la découverte chaque fois que vous cliquez sur mes liens.

Et voilà, ce roman là, il fallait que je vous en parle alors je le fais seulement maintenant. Pourquoi vous direz vous et bien parce que c’est encore une aventure de mon beau prince vénitien.

Il s’agit du 8ème tome de ses aventures. Ça me fait d’ailleurs penser qu’il va falloir que je rapatrie mes résumés des livres précédents pour ceux et celles que cela  pourrait intéresser.

Voici les tomes précédents pour mémoire :

  1. L’Etoile bleue
  2. La rose d’York
  3. L’Opale de Sissi
  4. Le rubis de Jeanne la folle
  5. Les Émeraudes du prophète
  6. La Perle de l’Empereur
  7. Les joyaux de la sorcière

4ème de couverture :

Dans les jardins du château de Versailles, le vernissage de l’exposition « Magie d’une reine », consacrée à Marie-Antoinette, rassemble aristocrates et collectionneurs. Parmi les invités, Aldo Morosini, prince vénitien et antiquaire, attire tous les regards. Mais la somptueuse réception est bouleversée par un crime étrange : un homme s’effondre, un loup de carnaval en velours noir planté dans le dos à l’aide d’un poignard…

La disparition de l’un des bijoux exposés, une larme de diamant, explique-t-elle ce meurtre ? Pourquoi l’assassin signe-t-il ses forfaits « le Vengeur de la Reine » ? Pressentant que le destin tragique de Marie-Antoinette hante toujours les murs de Versailles, Morosini décide de mener l’enquête. Mais, alors que le mystère s’épaissit, les victimes continuent de tomber, comme sacrifiées au souvenir d’une reine qui déchaîna les passions…

Pour une superbe exposition organisée au Petit Trianon et consacrée à Marie-Antoinette, plusieurs collectionneurs ont prêté des bijoux ayant appartenu à la Reine. Parmi eux, Aldo Morosini lui-même, le célèbre prince expert international en joaillerie, a confié une pièce de sa collection. Mais, dés l’inauguration, un meurtre est commis, bientôt suivi d’autres, tous signés « Le Vengeur de la Reine ». Ce mystérieux assassin veut qu’on lui remette l’une des pièces exposées, une « larme » de diamant ayant appartenu à une paire de pendants d’oreilles disparus pendant la fuite à Varennes.

Ce bijou aurait été prêté par une jeune fille, une certaine Caroline Autié… Or, celle-ci, interrogée, affirme qu’elle n’a jamais rien prêté et qu’elle ignore tout du bijou. Morosini et son ami Vidal-Pellicorne vont devoir lui porter secours. Caroline, en effet, vit dans une étrange demeure où il se passe des choses plus étranges encore. Les deux hommes se trouvent confrontés à un commissaire de police teigneux, à un criminel doué d’ubiquité et aux mystères de Versailles, du palais, des jardins et de la ville royale elle-même, où les visages ne sont peut-être que des masques…

L’ombre de Marie-Antoinette et la dévotion fanatique de certains fidèles semblent recouvrir des haines insoupçonnées et de sordides appétits…

Autant vous dire tout de suite que j’ai adoré replonger dans les aventures de notre prince. J’ai aimé cette période de l’histoire de France alors j’ai plongé avec délice dans cette histoire sachant qu’elle serait parsemée de références par l’auteur qui est toujours bien renseignée sur ses personnages.

Le prince est en bonne compagnie puisque nous le retrouvons fraîchement arrivé de Venise où il a laissé son épouse s’occuper de leur petit dernier. Il est donc accompagné de sa tante et de sa dame de compagnie et bien sûr de son meilleur ami.

Ils vont tous de nouveau être entraînés dans des aventures rocambolesques et trépidantes et dont je ne me lasse pas. Je ne peux trop vous en dire sans dévoiler l’intrigue.

Ce fut de belles soirées de lecture en leur compagnie à découvrir encore et toujours leurs aventures.  J’ai refermé le livre au bout de quelques jours à peine et j’avoue que je n’ai pas trouvé de lectures coup de cœur dans ceux me restant à lire alors je suis repartie à la bibliothèque en avance pour essayer de trouver la suite de ses aventures.

J’ai trouvé mon bonheur et je viens d’entamer le 9ème tome mais auparavant j’ai lu un autre roman dont je vous donne le titre Un doux parfum de lavande.

 Bonne lecture à tous et à toutes et je vous dis à très vite pour vous livrer mes lectures et autres bien sûr.

Publicités

4 réflexions sur “Les larmes de Marie Antoinette

    • Je continue mes lectures de cet auteur dont je ne me lasse pas et je suis comme toi je découvre au fur et à mesure. Je ne sais pas trop combien il y en a encore, j’ai d’ores et déjà deux autres à lire que je viens de trouver à la biblio. Bonne lecture, bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s