Coeur de maman

La vie de maman est si belle même si parfois on râle, on crie, on est fatiguée mais pour rien au monde je n’en changerai. C’est  la chance que la vie m’a octroyée, donner la vie à plusieurs reprises et j’en apprécie chaque jour les bienfaits. Ma vie est à jamais changée et si on m’avait dit çà voici quelques années encore, j’aurais ri, je ne me faisais aucune illusion.

Ma grand mère paternelle voyait toujours ma vie entourée d’enfants, un mari aimant et si elle avait vraiment vu ma vie future et dire que je souriais encore et toujours à chaque fois qu’elle m’en parlait. Aujourd’hui elle n’est plus là et j’aurais tant aimé lui présenter ma petite famille, mes 4 amours.

Alors je savoure tous ces petits moments, ces douceurs que la vie m’a offerte et m’offrira encore si je prends la peine de les cueillir. J’adore voir ces petits moments de leur vie, les voir devenir grands même si mon petit cœur de maman se serre parfois car le petit dernier n’est plus un bébé mais un petit garçon comme je le dis à mes deux grands enfin pas si grands que çà au final.

Quasiment 5 ans et demi que je suis devenue maman pour la première fois et j’ai l’impression que c’était hier que je découvrais ma princesse allongée derrière cette vitre loin de mes mains, de mon cœur de maman. Depuis j’essaie de l’avoir près de moi le plus souvent possible. Mais ce lien n’est pas si évident qu’avec mes deux garçons toujours partants pour un câlin, des bisous.

Alors lorsque ma grande me demande de la prendre dans mes bras, de la tenir, mon cœur de maman fait un bond dans ma poitrine et je laisse mon esprit au repos et je  savoure ce délicieux moment mère fille. Quelques minutes à deux et le summum l’entendre me dire qu’elle veut me faire un petit bisou. Un seul qui se transformera en quelques uns, au bout d’une dizaine on ne compte plus, on se laisse aller à la douceur de ses lèvres sur les joues. Un beau cadeau en ce joli mercredi de Mai qui a mis du soleil dans ma journée.

C’est ma fille, ma petite rebelle, si belle, une pipelette qui ne cesse de parler qu’au moment de se coucher et seulement après avoir dit bonne nuit maman. Je ne sais pas comment elle peut faire sans parler à l’école. Toujours attentive à ses frères, petite maman pour le dernier, l’accompagnant dans sa découverte du monde, commandant le second, jouant inlassablement avec lui, inséparables comme les doigts de la main.

Mon second est mon petit garçon de presque 4 ans, mon bébé encore et toujours. Quand il boude, qu’il râle de fatigue mais ne veut pas s’avouer vaincu malgré tout, il suffit de quelques bisous, d’un gros câlin de maman et de suite çà va mieux. Un lien fort nous unit, il est si proche de moi.

Depuis ses premières minutes de vie je ne l’ai pas quitté du regard. Le prendre sur mon cœur aux premiers instants de sa vie a servi à tisser ce lien si particulier mère enfant même si j’ai choisi de ne pas l’allaiter. Mais j’ai toujours gardé près de moi ce petit bonhomme qui a pris le chemin de l’école. Je croyais le perdre en le voyant entrer dans le monde des grands mais il est toujours mon petit bébé qui a besoin de maman. Je respecte son besoin d’indépendance et il sait que je suis là pour lui si il a besoin de tendresse et il sait venir à moi quand il en a besoin. Il est si proche et si différent à la fois de sa sœur.

Mon petit dernier m’ a fait découvrir pleinement le rôle de maman voici presque 18 mois. Je ne l’ai pas quitté un seul instant depuis sa naissance, ne le confiant qu’à de très rares moments pour seulement quelques heures jamais plus. Mon petit dernier qui devient grand, celui pour lequel je ne rate aucun de ses instants si précieux de ses progrès et je suis là pour lui.

Un bébé qui, dès les premiers instants de vie a été demandeur de câlins, des bras de maman et je n’ai pas résisté à le faire. A la maternité j’ai même pratiqué le cododo pour apaiser ses souffrances, ses reflux dû au lait qu’il ne supportait pas. Je savais que je serai là toujours pour lui, chose que je n’avais pu faire pour les deux grands me mettant à la place de l’assistante maternelle qui prendrait le relais.

Il demande et hop maman cesse tout pour lui et pour les autres aussi d’ailleurs. C’est un pur bonheur d’être présente à temps plein pour lui et pour eux. J’ai ainsi vu tout ce qu’un petit  peut faire en quelques mois à peine comme se mettre au quatre pattes puis maîtriser l’équilibre et se mettre sur ses pieds pour faire quelques pas maladroits qui se transforment au fil des jours, des semaines en une marche plus assurée. Et puis un jour votre bébé se lance sur les chemins seul sans personne comme je l’ai vu faire et maintenant la maison et l’extérieur n’ont plus de secrets pour lui. Il a fallu bien tout cacher comme nous l’avions eu fait à l’intérieur.

Mon petit dernier est un clown né qui a toujours une mimique pour me faire rire, un petit enfant rieur, toujours souriant même si maman parfois est dans l’obligation de le lever de la sieste. Un petit bonhomme qui me fait rire comme hier après midi où il se balançait sur son petit fauteuil avec force grimaces et observant si je le regardais.

Mon cœur de maman fond de voir les deux garçons s’entendre si bien même si parfois le second aimerait ne pas l’avoir dans sa chambre. Mais l’un et l’autre sont des clowns nés et ont toujours une occasion de rire. Et çà c’est magique, merveilleux à regarder. Et puis voir mes trois petits  amours ensemble avancer sur les chemins de la vie sereins n’est que du pur bonheur. J’espère qu’ils seront toujours là les uns pour les autres.

Publicités

13 réflexions sur “Coeur de maman

  1. Tu as bien raison d’en profiter pleinement : la vie t’a fait le plus beau des cadeaux ! Ces premiers souvenirs seront ceux que tu gardera toujours gravés au fond du coeur ! Belle journée Bises

    J'aime

  2. Quel joli texte, quel beau moment passé avec toi, qui me ramène à mes z’amours à moi un peu plus grands, mais tu as bien raison car le temps passe si vite quand les enfants grandissent. Profites à fond de ces doux moments. Bises

    J'aime

    1. Merci beaucoup. J’ai écrit ce texte avec mon cœur de maman et je suis contente que çà ramène de beaux souvenirs aux autres mamans. On en profite à chaque âge mais différemment. Alors profite de tes z’amours, bisous

      J'aime

  3. Quel joli texte, quel beau moment passé avec toi, qui me ramène à mes z’amours à moi un peu plus grands, mais tu as bien raison car le temps passe si vite quand les enfants grandissent. Profites à fond de ces doux moments. Bises

    J'aime

    1. Merci beaucoup. J’ai écrit ce texte avec mon cœur de maman et je suis contente que çà ramène de beaux souvenirs aux autres mamans. On en profite à chaque âge mais différemment. Alors profite de tes z’amours, bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s