C’est la vie qui….

La semaine dernière, fièrement j’ouvrais ce bel espace rien qu’à moi pour échanger, partager avec vous. J’étais heureuse, fière de ce que j’avais créé.

Puis mon mal être a refait surface, celui là même qui m’avait fait appuyer sur ce fameux bouton supprimer et j’ai dit adieu à un an et demi de mots. J’ai failli récidiver mais j’ai seulement vidé son contenu sans réfléchir.

Mais le mal être était toujours là, j’ai vu votre inquiétude de ne plus pouvoir accéder chez moi alors j’ai laissé un petit mot et j’ai vu votre compréhension.

Je n’ai pas envie de me plaindre mais parfois la solitude, le silence pèsent sur moi alors je fais des actes irréfléchis. Et là je dis merci à wordpress qui permet de sauvegarder dans des fichiers nos écrits.

J’ai du mal à m’exprimer, dire quand çà ne va pas alors j’essaie de remiser ce mal être dans un coin de ma tête car je me dis à quoi çà sert de se plaindre. Je n’ai rien pour être malheureuse. J’ai beaucoup de choses que d’autres n’ont pas la chance d’avoir. Alors je ne parle pas, je m’abstiens de me plaindre.

Je suis une personne très timide qui a du mal à aller vers les autres alors j’ai eu très peu d’amis dans ma vie. Je me suis toujours trouvée insignifiante au point d’avoir été surprise quand mon homme….  J’ai vu notre histoire d’amour sans trop y croire de peur d’être déçue ensuite par la vie qui ne fait jamais de cadeaux ou vous reprend au centuple le bonheur qu’elle vous a accordé.

Nous aurions tout pour être heureux, un foyer à nous, de beaux enfants mais voilà quand tout va pour le mieux la vie se rappelle à nous et nous envoie des épreuves et celles ci s’enchaînent inexorablement.

J’ai toujours vu les belles choses que la vie nous accorde malgré tout mais là avec tous ses assauts de la vie, j’avoue que mon optimisme a tendance à s’effriter. Pour chaque grand bonheur que la vie m’a donné un malheur est survenu.

J’ai eu beaucoup de mal à encaisser la mort de mes grands parents paternels et ils me manquent encore et toujours après toutes ces années, mon oncle aussi. J’aurais aimé que ma grand-mère voit mes amours, elle y a toujours cru, elle. Je pensais que c’était simplement ce qu’elle souhaitait pour moi mais au final je ne sais pas si ce n’était pas une prémonition.

Il y a aussi tous mes petits compagnons à 4 pattes qui ont jalonné ma vie et que j’ai perdu à des moments importants de ma vie, les naissances de mes enfants entre autre. Alors voilà mon anniversaire proche de la Saint Valentin me rappelle chaque année depuis 4 ans la perte d’un de mes petits protégés, mon Kenzo auquel je ne cessai de penser ces temps ci.

Je me consolais j’avais mon Sacha mais voilà lui aussi est parti vadrouiller et cela fait maintenant trop longtemps qu’il est parti faire son petit tour. Je me dis que va t-il arriver encore ? Quand cela va t-il cesser? La vie va t-elle nous laisser tranquille à la fin ?

Perdre des êtres chers, des soucis financiers par rapport à la fermeture de son entreprise et de ses projets remisés aux oubliettes et j’en passe. Il y a de quoi craquer et vouloir jeter l’éponge, lâcher du lest, s’enfuir pour oublier cette vie merdique. Mais je ne peux pas, j’ai des obligations envers ma petite famille.

Le hic c’est que je n’ai pas grand monde à qui me confier lorsque cela ne va pas. J’avais une amie mais voilà la vie en a décidé autrement. On ne se voyait pas souvent surtout pour les vacances scolaires et là on est en plein dedans. Je me disais l’autre jour tiens si je lui disais de passer jusqu’au moment où s’est rappelé à ma mémoire que…Je ne verrai pas mon filleul et elle non plus ne verra pas le sien.

J’ai eu aussi des différents avec ma sœur mais elle su pardonner, les échanges se font plus rares, la spontanéité a laissé la place à une distance, la complicité d’avant n’est plus là. Je n’ai personne donc à qui me confier. Elle a aussi sa vie propre qui ne doit pas être de tout repos alors je ne vais pas l’ennuyer avec les miens.

Mon mari est là pour moi, toujours. Il était là hier impuissant devant mes larmes, je n’ai pas voulu lui dire ce qui n’allait pas, moi même je ne sais pas trop. C’est un tout qui fait que je craque, que ma carapace se fendille. Que peut-il faire lui même ? Il est dans la même galère que moi, nous sommes à deux et lui a déjà aussi du mal face à cette absence de  travail qui le mine.

Mes parents, je ne peux compter sur eux, j’ai essayé de leur parler mais ils sont eux mêmes leurs soucis et j’ai l’impression de déranger à chaque fois que j’ai essayé d’appeler mon père ou de passer les voir. Ils sont dans leur monde, vivent à leurs rythmes totalement décalés.

Alors je suis seule et je fais avec, pas le choix.

Publicités

18 réflexions sur “C’est la vie qui….

  1. Je trouve ça super que tu aies réussi à poser tous tes mots (maux) ici … Tu es très consciente de toute la jolie vie qui t’entoure, je crois que c’est à ça qu’il faut de raccrocher. Tu le sais, je suis hélas bien placée pour savoir que la vie est souvent bien difficile. Avec le temps et nos familles respectives, rencontres amicales se font rares, et nous n’avons pas envie de parler de choses tristes à ces occasions. En caricaturant un peu, ça revient à la même chose que de ne pas avoir d’amis, personne à qui se confier. Alors il reste nos hommes, nos blogs, et toutes ces personnes merveilleuses avec qui on discute virtuellemnt tous les jours. Moi ma vie a changé depuis mon blog, depuis que je suis lue et surtout depuis que je suis entendue. Alors ça reste virtuel, c’est vrai, mais il y a tant de générosité dans les messages laissés, tant de sollicitude, que j’ai tendance à oublier tout ce qui se passe ailleurs … Je t’embrasse, je te souhaite de rebondir, je t’envoie plein de courage pour ça … Bises.

    J'aime

    • Merci Amalise, je ne sais quoi te dire à part merci de m’avoir lu et de m’avoir laissé un petit message. Ça m’a fait du bien de savoir que derrière vos écrans vous étiez là . Tu as aussi pas mal de soucis dans ta vie mais tu as quand même pris du temps pour moi bisous

      J'aime

  2. Les blogs ça sert aussi à lâcher du lest, à se libérer et à être « écouté » car oui derrière l’ecran ya les lectrices, ya nous pour soutenir même si ce ne sont que des mots, un pseudo, compte sur nous.
    comme on dit après la pluie vient le beau temps, il faut attendre et peut être mettre un coup de pied au cul au destin 😉
    des bises

    J'aime

    • Merci MPP, c’est vrai que je n’ai jamais osé dire quand çà n’allait pas sur mon blog à cause d’yeux indiscrets mais là j’avais besoin de parler à quelqu’un et je savais que derrière l’écran j’avais des copines. Alors merci d’être là bisous

      J'aime

  3. je trouve ça super que tu sois enfin arrivée à t’exprimer …
    tu as le droit de ne pas aller bien, malgré le fait d’avoir une famille, un mari …. le bonheur c’est une équation de beaucoup de choses, il suffit de peu pour arriver au déséquilibre !
    ecrire pour ne pas sombrer, ecrire pour mettre des mots sur les maux, ne pas toujours voir le bon côté des choses, mais savoir aussi dire qu’on ne va pas bien …
    il n’est pas interdit d’etre heureux, pourquoi le serait il d’être triste ?
    bises

    J'aime

    • J’ai toujours eu peur de m’exprimer par peur de faire fuir, de déranger et aussi par peur de la réaction de l’entourage qui me lisait. Ce chez moi me permet de me libérer et de m’exprimer. Merci de ton passage et de tes mots, bisous

      J'aime

  4. Angel, c’est normal quelque fois de baisser les bras, de se sentir, triste, seule ou démunie…On peut craquer, on doit même craquer. Et alors, attention, je vais te dire un truc de fou, et ben, nous on est là, et on peut t’écouter, te comprendre et partager avec toi. Je t’embrasse bien bien fort.

    J'aime

  5. Tu as bien fait de « crever l’abcès » c’est un premier pas vers le mieux être. Sache que nous subissons toutes des moments difficiles et la solution n’est pas de s’enfermer sur soi-même. Nous pouvons te comprendre et te soutenir : tu n’es pas seule ! Gros bisous

    J'aime

    • Merci pour tes mots si justes, J’ai tendance à oublier que je suis libre de m’exprimer et que vous êtes là derrière vos écrans, merci beaucoup, bisou s

      J'aime

  6. tout d’abord je suis ravie de te retrouver ici ! et pis je trouve que reprendre un blog est une bonne idée pour que tu puisses t’exprimer. un blog c’est un peu un défouloir, alors n’hésites pas à te lâcher et nous on sera là pour te lire et t’aider comme on peut… courage ! gros bisous

    J'aime

    • Merci ma belle de m’avoir suivie ici. J’avais besoin de me libérer de ce mal être et là j’ai eu la liberté de m’exprimer. Merci d’être là bisous

      J'aime

    • Ça m’a fait un bien fou de mettre d’une art tous mes maux par écrit et d’autre part de voir le soutien que j’ai eu ici avec mes lecteurs. merci d’être passée bisous

      J'aime

  7. Je suis triste de te savoir si mal et en même temps je suis « contente » que tu te confies à nous. Je vois en plus à travers ton dernier article que çà t’a fait du bien de pouvoir le faire et j’en suis d’autant plus contente. On est là pour toi et ne pars pas dans l’idée qu’il faut te priver de dire certaines choses parce que tu n’as pas le droit de te plaindre. Tu as le droit de hurler par ici, à défaut de pouvoir le faire avec une amie réelle. Tu sais qu’on sera là quoique tu dises et tu as surtout le droit de ne pas te mettre de barrière. On ne va pas disparaître si tu dis ce que tu as sur le coeur 😉 L’amitié virtuelle c’est aussi çà. Gs bisous ma belle ❤ (si tu n'as pas envie de l'écrire sur ton blog, tu peux me contacter sur fb, ce n'est pas parce que je mets des statuts pas bien gais ou que je suis absente sur mon mur, que je le suis en privé. Je suis présente pour les personnes que j'aime en gros. Réelles ou virtuelles. Alors n'hésite pas à faire signe, je répondrai toujours quelque soit mon état

    J'aime

    • Merci de tes mots si gentils. Je dois juste trouver les mots pour m’exprimer et çà j’avoue que j’ai du mal tellement j’en ai à dire et que je me suis retenue autant de temps.
      Alors petit à petit je me lancerai car je sais que vous êtes là même si ce n’est qu’une amitié virtuelle mais çà fait un bien fou.
      Je note que je peux toujours échanger avec toi par message privé et je le ferai rien que pour prendre de tes nouvelles. Bisous ma belle.

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s