Ma famille

Mi anges mi démons

Rassurez -moi nous sommes toutes dans la même galère. Nous connaissons toutes, à un moment donné, ce changement de nos enfants. J’y suis en plein dedans. 3 enfants, 3 caractères différents mais tous autant ils me donnent la joie de vivre malgré leurs attitudes parfois car ils savent se faire pardonner encore et toujours et une maman est là pour tous ces aspects et pas que pour les bons moments.

Mon second est en pleine période de crise, de caprices, je ne sais comment appeler cela. Je me dis que ce n’est pas trop grave, que cela passera de toute façon, rien ne sert de s’énerver, de lui en vouloir. Il garde tout pour lui et ne veut pas me dire ce qui ne va pas. Moi, je sais bien que ce n’est pas facile pour le petit second. Il était le petit dernier, le bébé à sa maman. Et maintenant il y a ce petit frère qui accapare maman, qui s’accroche toujours à elle. Il le voit grandir, changer, devenir un petit garçon et doit se demander où est sa place dans tout çà.

En plus du petit frère qui commence à être autonome et donc réclame l’attention de tout un chacun, il y a aussi le fait qu’il doive partager sa chambre et çà il a du mal à l’accepter d’autant plus que l’après midi petit frère à la sieste il ne peut pas aller chercher de jouets dans sa chambre.

Ensuite, la maîtresse m’a conseillé de le mettre à l’école l’après midi, pour, je pense, qu’il ne soit pas exclu vis à vis de ses camarades qui ne comprenaient pas qu’il ne revienne pas avec sa sœur. Alors voilà peut-être qu’il ressent que je le mets à l’école pour être tranquille, rester seule avec petit frère, lui il est avec maman et pas moi. Pleins de choses trottent dans sa petite tête. A la naissance de son frère c’est maman qui le gardait mais voilà depuis septembre il va à l’école et donc il est moins avec maman et çà, çà y joue beaucoup. Il a toujours été très proche de moi.

Je sais que je suis attentive aux trois autant que possible à égalité mais peut-être, eux, le ressentent-ils autrement. C’est pareil lorsque je donne le bain au petit dernier, il vient assez souvent avec lui et je me régale à le regarder, attentif à son petit frère, à fond dans son rôle de grand. Dans ces moments là je retrouve mon petit garçon.

A d’autres moments il rejette ce bébé. Il lui prend ses jouets, il l’embête. Et du coup il n’hésite pas à le bousculer. Alors forcément je dois lui dire de faire attention, qu’il peut jouer autrement, lui prévoir un autre endroit. Mais il se sent exclu, car au final pour lui tout doit être adapté à ce petit.

Alors il en résulte un rejet de maman, de papa qui est mis en cause aussi. Et j’ai droit à des petites phrases qui font mal à mon petit cœur de maman :

  • Tu es méchante
  • Je te veux pas toi
  • Non

A ces moments là j’avoue que je vais quand même vers lui même si il me repousse, qu’il sache que je l’aime encore et toujours, que rien ne changera çà. Puis il reprend son calme tout doucement , la crise est passée, on passe à autre chose. La fatigue est là aussi. Son petit frère ne dort pas tard et s’agite dans son lit proche de celui de son grand frère et du coup il doit se réveiller souvent et ne pas dormir aussi bien qu’avant.

Une situation délicate pour lui et nous, des projets mais les finances ne nous permettent pas pour le moment de concrétiser, faire une autre chambre pour nous et laisser la nôtre au petit.

Et puis ce ne serait pas marrant si les deux autres ne s’y mettaient pas aussi. La première a un nom hébraïque qui signifie petite brebis et bien elle porte bien son prénom. Elle peut passer du rire aux larmes en un laps de temps très court. Pour bien faire il ne faudrait rien lui dire, ne pas lui faire de remarques lorsqu’elle fait quelque chose de mal. Mais bon on ne peut pas tout céder à un enfant. Alors la miss boude et c’est pas joli de voir cette frimousse faite pour sourire et rire mais bon cela passera avec le temps ou pas.

Le petit dernier est un sacré phénomène lui aussi même si il est facile à vivre pour le moment. Dès l’instant où il a maman tout va bien. Par contre c’est un peu délicat, je ne peux le confier à personne. Il ne veut que maman voire papa si maman n’est pas à côté alors je vous laisse imaginer les scènes personne ne peut le prendre, il se met à pleurer toutes les larmes de son corps et s’agrippe à maman comme à une bouée. J’avoue que là je n’ai pas été habituée ainsi. Comme ma belle mère m’a dit, tu ne pourrais pas le confier à une nourrice. Super. Mon dernier est une extension de mon corps.

Il a aussi découvert que c’était bien de crier. Il a commencé lorsque je le posais dans le parc en sécurité le temps de nettoyer ou de faire mon repassage. Il a refusé du jour au lendemain d’y aller, criant à ameuter tout le village. Alors nous avons plié l’engin de torture. Et maintenant je m’adapte et fait les choses qui peuvent s’avérer délicates avec un bébé par terre pendant sa sieste de l’après midi car monsieur a aussi décrété qu’il ne ferait plus celle du matin. Bonjour les chutes pour cause de fatigue. Arnigel est mon ami. Voilà où nous en sommes chez p’tite fée et ses gnomes que je vais bientôt renommer.

Ma participation pour Anaïs et Maman Poussinou.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mi anges mi démons »

    1. C’est une mauvaise période, çà fait mal c’est sûr et tu vois aujourd’hui il est super mignon.
      Jouer avec son enfant est un moment privilégié et là elle veut son indépendance, c’est sùr que tu te sens abandonnée.Et tu verras çà arrivera quand tu y penseras pas, c’est dur ce qui t’arrive.Courage, bises

      J'aime

    1. Tu as raison, ils vont arriver à comprendre que nous les aimons autant les uns que les autres, que le cœur d’une maman est immense.
      Bonne continuation à toi aussi

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s