Les petits bonheurs

Savourer la vie

douceur6BInstants de douceur est un rendez-vous qui permet d’échanger et partager pour donner un peu de douceur à notre vie et celle des autres. Ce peut être une photo, un poème, une chanson, un texte, un livre, une sortie…

Un beau moment de quiétude à partager et à consommer sans modération.

Vendredi dernier, un ami nous quittait. Mercredi nous avons tous été présents pour lui rendre un dernier hommage et faire savoir à sa chère épouse que nous serions auprès d’elle dans les moments difficiles à venir. Il avait à peine 35 ans et toute la vie devant lui mais le sort en a décidé autrement.

Dans ces moments là on se rend compte que la vie ne tient qu’à un fil et que l’on ne sait vraiment pas de quoi sera fait notre lendemain.

Je suis rentrée mercredi midi et j’ai savouré depuis chaque seconde auprès des personnes que j’aime, mes enfants et bien sûr mon mari. Je vois la vie d’une autre façon et chaque petit détail j’essaie de le mémoriser, le garder précieusement en mémoire tel des pétales de rose si précieux.

Lever mon petit dernier et lorsqu’il me voit arriver près de son lit, se mettre debout, tendre ses petits bras et me dire maman. Mon cœur fond d’amour et je le serre bien fort dans mes bras pour arrêter le temps, savourer ce moment au matin avant une nouvelle journée.

Ensuite je fais de  même avec mon petit second, encore tout ensommeillé et qui s’accroche à mon cou et pose délicatement sa tête sur mon épaule. Je savoure ce moment où il est entre le sommeil et le réveil. Son doudou est près de lui, il est encore un bébé dans ces instants là, mon petit bébé, mon petit garçon qui deviendra grand.

C’est voir ma fille une fois sa porte ouverte se lever seule mais qui vient invariablement nous faire un petit bisou à moi et à son papa. Une nouvelle journée pleine de promesses peut ainsi commencer.

C’est voir mes enfants avoir encore besoin de leur maman même si lorsque je les dépose à l’école je les sens devenir plus grands chaque jour un peu plus. Ils se prennent par la main et hop les voilà partis sans un regard en arrière. Ils savent que maman restera jusqu’à qu’ils aient traversé toute la cour à 13H30. C’est mon moment de douceur.

Je sais que mes petits seront bien à l’école même si mon petit cœur de maman se pince car je serai quasi seule l’après midi et que ma muse est parti rejoindre les copains et les copines.

C’est apprécier chaque soir, une fois les enfants couchés de me retrouver avec ma moitié, l’homme de ma vie dans notre salon à regarder la télé, moi crochetant ou lisant. Un moment à deux, le plaisir d’être avec la personne aimée.

Des moments du quotidien qui peuvent paraître monotones mais au final on apprend à les apprécier quand on sait que la vie peut être cruelle parfois. Alors n’oublions pas de dire à ceux qui nous sont chers qu’on les aime et apprécions le peu que la vie nous donne.

D’autres instants de douceur chez :

Maman Pipelette

Boulevard du temps qui passe

A peine sortis du berceau
Nous sommes allés faire un saut
Au boulevard du temps qui passe
En scandant notre « Ça ira »
Contre les vieux, les mous, les gras
Confinés dans leurs idées basses.

On nous a vus, c´était hier
Qui descendions, jeunes et fiers
Dans une folle sarabande
En allumant des feux de joie
En alarmant les gros bourgeois
En piétinant leurs plates-bandes.

Jurant de tout remettre à neuf
De refaire quatre-vingt-neuf
De reprendre un peu la Bastille
Nous avons embrassé, goulus
Leurs femmes qu´ils ne touchaient plus
Nous avons fécondé leurs filles.

Dans la mare de leurs canards
Nous avons lancé, goguenards
Force pavés, quelle tempête
Nous n´avons rien laissé debout
Flanquant leurs credos, leurs tabous
Et leurs dieux, cul par-dessus tête.

Quand sonna le cessez-le-feu
L´un de nous perdait ses cheveux
Et l´autre avait les tempes grises.

Nous avons constaté soudain
Que l´été de la Saint-Martin
N´est pas loin du temps des cerises.

Alors, ralentissant le pas
On fit la route à la papa
Car, braillant contre les ancêtres
La troupe fraîche des cadets
Au carrefour nous attendait
Pour nous envoyer à Bicêtre.

Tous ces gâteux, ces avachis
Ces pauvres sépulcres blanchis
Chancelant dans leur carapace
On les a vus, c´était hier
Qui descendaient jeunes et fiers
Le boulevard du temps qui passe.

Georges Brassens

Pour écouter c’est ici

Je dédie cet article à Stéphane.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Savourer la vie »

  1. Malheureusement quand quelqu’un de proche nous quitte que l’on prend toute la mesure de ces moments, on devrait toujours avoir à l’esprit que cela peut s’arrêter un jour pour mieux profiter de chaque instant qui passe… Bises

    J'aime

  2. un magnifique billet, j’en ai la chair de poule, les larmes qui arrivent… si vrai si touchant il faut profiter de chaque moment que la vie nous offre parce que comme tu dis, on ne sait pas ce que nous réserve demain… La vie est parfois si injuste !!! je pense bien à toi ainsi qu’à la famille de ton amie 😦

    J'aime

  3. Tu as parfaitement raison dans tout ce que tu dis, on met beaucoup de choses à demain mais on ne sait pas de quoi il pourra être fait.
    Il faut profiter de chaque instant.

    Sinon, tu n’as pas vu les résultats du concours sur mon blog ?

    J'aime

    1. Merci Maman Chat, je crois que l’on a tendance à oublier tout çà et j’en ai pris conscinece ces jours derniers.
      J’avais pas vu et c’est rectifié, bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s