Ma vie de maman

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler un peu de mon parcours, de ma vie, de mes emmerdes de maman. Pourquoi ? Parce qu’un article m’a interpellé et que j’aimerai vous raconter un peu de mon expérience avant d’aborder le sujet.

Je suis une jeune maman( chut je tais mon âge ) de 3 enfants, ma fille 5 ans, mon fils 3 ans et demi et mon petit dernier 14 mois aujourd’hui.

Je n’ai pas pris mon congé parental pour ma première ni au début pour mon second. J’avais un travail qui me plaisait et je ne voulais pas perdre ma place chèrement acquise. Je travaillais en hypermarché, rien de vraiment valorisant mais au lieu d’être simple caissière je tenais la station service et de ce fait j’avais des horaires réguliers sur deux semaines. Ce n’était pas négligeable pour prévoir les plannings d’horaires chez la nounou. Le samedi, mon mari ne travaillait pas et gardait ma puce puis ensuite nos deux enfants. Je finissais à 19H30 et je pouvais voir mes bébés avant leur coucher à 20H.

Lorsque mon second est né après calcul de divers critères nous avons décidé que je reprendrai le travail. Rester à la maison pour moi était inconcevable, j’avais besoin de voir du monde. Mais au travail les choses ont commencé à changer, des travaux devaient être fait pour refaire le magasin à neuf. Des bruits couraient de mutation sur un autre magasin le temps des travaux, de fermeture de la station pour la mettre en automatique… Je n’ai pas donné foi aux dires des uns et des autres et repris le boulot à la fin de mon congé maternité.

Chaque jour qui passait, je laissais mon fils la boule au ventre et ce pendant plus d’un an, il a pleuré chaque fois que je l’ai laissé. Ce n’est pas qu’il était mal chez ma nounou, c’était un enfant qui avait besoin de sa maman. Puis les choses ont bougé au travail, j’ai été mise d’office en caisse, des changements imperceptibles au niveau des horaires, mes roulements restaient quasiment pareils, merci à ma chef caissière qui a compris. Par contre je terminais dorénavant à 20H le soir. Je posais mes enfants le matin et je ne les voyais pas avant le lendemain matin lorsque je travaillais en journée et çà mon cœur de maman a eu beaucoup de mal à l’encaisser.

Puis un jour, une collègue discutait avec moi, j’envisageais le troisième et elle me dit qu’elle avait entendu parler de la possibilité de prendre son congé parental à n’importe quel moment. Je me suis alors renseigné et effectivement dans le cadre actuel des choses on peut repartir travailler puis décider à un moment X de prendre son congé parental et ce jusqu’au mois précédent les 3 ans de l’enfant.

J’ai donc demandé à mon employeur de prendre mon congé parental. Le travail devenait extrêmement pénible, dans des conditions de travail déplorables. Ils effectuaient les travaux tout en maintenant le magasin ouvert. Ils ont ainsi cassé des murs et mis des cloisons provisoires qui n’empêchaient pas le froid de rentrer. Ainsi nous étions assis des heures durant à attendre le client avec des températures quasi comme celles de l’extérieur au cœur de l’hiver.

J’ai donc posé mon premier congé parental en janvier 2011, juste après les 18 mois de mon fils. Puis le mois suivant ou quasiment mon petit dernier se nichait au creux de mon ventre bien au chaud. J’ai donc vécu ma grossesse sereinement jonglant entre maison et les matins à l’école pour ma puce. Fini les pleurs de mon fils qui a vécu sereinement. J’ai pu l’accompagner pour ses débuts à l’école.

Pour mon dernier, j’ai opté directement pour le congé parental jusqu’aux trois ans du petit dernier. Ainsi j’ai pu être présente pour chacun des instants de sa vie. J’ai vu ses premiers sourires, tous ces progrès qu’ils font si rapidement, ses premiers pas à presque 14 mois. Je  suis une maman plu sereine, moins stressée par les horaires même si la vie de maman au foyer n’est pas de tout repos avec trois enfants en bas âge et la solitude qui pèse un peu.

C’est un choix que j’ai fait non pas pour des soucis de garde mais par amour pour mes enfants. Je sais qu’à la fin de mon congé je reprendrai le chemin du travail même si je ne sais pas à quel poste encore. Pendant mon absence, un nouveau directeur est arrivé et beaucoup de choses ont bougé avec lui et notamment des remaniements au niveau des postes.

Mais voilà lundi sur la blogosphère de nombreux panneaux jaunes ont fleuri. Une mobilisation de grande envergure a réuni les blogueurs et les blogueuses pour défendre nos droits, nous parents et futurs parents.

Un projet de loi est sur le point d’être proposé courant du mois de mars 2013. De quoi s’agit-il ? De la réforme du congé parental. Moi même avant de le lire sur un blog je n’en avais pas entendu parler.

Lili a demandé à nombre d’entre nous de se mobiliser et d’écrire tous et toutes un article sur notre propre expérience ainsi que les nouvelles modalités du projet.

Je ne vais pas vous remettre tout dans le détail, allez lire celui de l’instigatrice du mouvement, elle l’a très bien exprimé ici. J’avoue ne pas avoir répondu présent ne sachant pas si je serai dans les temps pour l’écrire plutôt que de faire faux bond au dernier moment. Mais là, je me mobilise à mon échelle pour en informer les personnes et vous présenter la pétition que vous pouvez signer ainsi que la page Facebook que vous pouvez aimer ici.

Aujourd’hui, donc ce que nous vivons actuellement va être modifié et je me dis que je suis privilégiée par rapport à ce que d’autres vivront sous des prétextes fallacieux tels que l’égalité homme femme et le maintien de l’emploi pour les mamans. Ma situation est telle que derrière je retrouve mon emploi mais certaines ne travaillent pas en prenant le congé parental faute de travail alors voilà j’ai voulu partager mon expérience, ma vie de maman au foyer pour montrer que le gouvernement se trompe en voulant abroger ce projet de loi.

Nous n’avons pas été sollicités pour nous demander notre avis alors je le dis haut et fort ici je suis contre. Et si vous voulez nous soutenir n’hésitez pas à aller signer cette pétition. Je compte sur vous. Pensons à nos enfants et à la liberté de choix.

Publicités

10 réflexions sur “Ma vie de maman

  1. « C’est un choix que j’ai fait non pas pour des soucis de garde mais par amour pour mes enfants. » C’est l’une des raisons les plus courantes pour les mamans qui veulent prendre le congé parental et on l’oublie beaucoup (enfin… ça et le fait qu’on n’ait pas de place en crèche et des boulots où on se bat jour après jour pour faire comprendre qu’on est mamans, et donc qu’on n’a pas des horaires extensibles…)… Merci pour ce beau billet qui dit simplement les choses, telles que tu les as vécues !

    J'aime

    • J’ai voulu livrer mon vécu, mon ressenti tout simplement. Merci d’être venue et d’avoir donné aussi ton opinion. Ils veulent changer tout sans demander à nous les parents.

      J'aime

  2. Je n’avais pas entendu parler de ce nouveau projet de loi, sous prétexte d’avancer c’est un nouveau pas de clerc! Mais pourquoi faut-il qu’ils s’attaquent toujours à des situations humainement bonnes et indispensables ? Navrant ! Bon samedi Bises

    J'aime

    • Peu de monde en a entendu parler, ils savent ce qu’ils font en le passant sous silence. C’est affligeant et je pense aux futurs parents qui n’auront plus le choix. Bisous

      J'aime

  3. Non plus je n’en avais pas entendu parler, ce genre de changement se fait en quasi silence cela concerne si peu de monde et pourtant … C’est de nos enfants dont il s’agit c’est navrant de revenir sur quelque chose qui donnait la liberté de choix… Bisous

    J'aime

    • On avait le choix en toute connaissance de cause mais là ils ne laissent plus aucun droit aux parents. C’est aberrant et ils ne pensent pas à nos enfants aussi. Bisous

      J'aime

  4. c’est malheureusement vrai,et c’est infligeant de voir que le gouvernement veut toucher à la possibilité d’une maman ou d’un papa de s’occuper de ses enfants pendant 1 an ou jusqu’au 3 ans de celui ci… tout ça pourquoi ?? avant de prendre ce genre de décision il devrait en discuter… et non pas que ce soit prit comme ça, sans demandé aux personnes « intéresser » en tout cas mercii beaucoup pour ton témoignage j’espère que notre mobilisations arriver à ses fins !!

    J'aime

    • J’ai pas pu le faire avant alors je livre aussi mon expérience pour soutenir la cause pour les autres. Moi je n’en aurai pas d’autres mais çà me révulse ce que l’on veut imposer sans nous demander notre avis et ce que nous pensons de ce congé actuel. Et en plus ils le font au nez et à la barbe de tous.

      J'aime

  5. Ma belle-soeur a vaguement parlé de congé parental auquel elle aurait droit, mais comme je ne suis pas très causante avec elle, je n’ai même pas cherché. J’espère que cette mobilisation empêchera la suppression de ces moments privilégiés. Bisous ma ptite fée et je suis contente que tu aies pu profiter de tes enfants de cette manière, encore à temps ❤

    J'aime

    • Merci ma p’tite Delph. Tu as un cœur en or tu le sais ? Tu penses aux autres et tu es vraiment une perle, ravie de te connaître. Bisous à toi et prends soin de toi et si besoin je suis là.

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s