Un parfum d’ailleurs

douceur6BAujourd’hui j’ai envie de m’évader du quotidien alors si je vous emmenais avec moi faire un petit voyage. Vous êtes prêts ?

Allez c’est parti alors, allons y tous ensemble sans bouger de notre salon ou tout lieu où nous avons notre précieux, notre ordinateur et notre grand ami j’ai nommé notre clavier.

Mercredi j’étais en mode j’ai pas envie alors bon je vous rassure je me suis motivée pour prendre ma douche au réveil et m’habiller sinon je ne sais pas à quelle heure je l’aurais été entre les 3 gnomes à gérer, les je veux un gâteau, je veux un jouet mais c’est toi qui l’attrape. Bref, vous l’aurez compris, vous, les mamans qui ne travaillez pas le mercredi et les autres aussi d’ailleurs.

Je vais en venir au fait. Je n’ai pas eu du tout l’envie d’aller voir la boîte aux lettres. A chaque fois çà me pourrit ma journée. J’ai attendu que les deux grands soient partis avec mamie balader au centre commercial, enfin l’un des nombreux, pour voir les décorations et le père Noël, pour aller chercher mon courrier.

Ce jour là pas de mauvaises nouvelles, pas de factures mais une enveloppe blanche avec de jolis timbres venant d’un pays lointain. J’ai fait durer le suspense pour regarder l’expéditeur.

En voyant ces jolis timbres, cette jolie île je me suis remémorée des souvenirs, j’ai imaginé des choses, pensé à des personnes. Je ne fais pas durer plus le suspense, la lettre provenait de Tahiti.

Imaginez une plage paradisiaque, un ciel bleu, un joli lagon avec une eau bleue turquoise, des palmiers sur la plage. Vous êtes pieds nus, vous marchez sur le sable le long de cette mer si belle à perte de vue. Vous sentez la chaleur du soleil sur votre peau. Vous êtes nus en maillot de bain, vous vous installez les doigts de pied en éventail pour savourer un cocktail avec votre amoureux.

Bon imaginez toujours la scène pendant que j’ouvre le colis. A l’intérieur, je découvre une jolie carte postale et un parfum délicat s’échappe de l’enveloppe qui contient un sachet de senteur à la goyave. De quoi s’évader pour de nombreuses heures en fermant les yeux et en laissant travailler son imagination.

En recevant cette lettre, je n’ai pas pensé de suite à elle mais j’ai imaginé un instant que cela pouvait être un membre de ma famille qui vit là bas. Et oui je peux encore vous faire rêver en vous disant que j’ai un de mes oncles qui vit là bas, qu’il est parti jeune après son service militaire passé sur cette belle île de Polynésie Française et qu’il a décide  de repartir et s’y installer définitivement.

Il a ouvert là bas un magasin de fleurs, a fondé une famille. J’ai donc là bas deux cousines et un cousin que j n’ai jamais vu mais avec qui, lorsque j’étais enfant j’ai échangé des lettres. Ma grand mère paternelle envoyait régulièrement des lettres à son fils et à ses petits enfants et joignait nos lettres à la sienne.

En fait il s’agissait d’un colis envoyé par une blogueuse vivant là bas avec son compagnon. J’avais participé à un concours des 1 ans sur son blog. Je n’avais pas gagné mais elle avait dit qu’elle enverrait lorsqu’elle le pourrait un petit lot de consolation aux participantes. C’est chose faite. Allez faire un petit tour sur le blog de La p’tite Lilie. Elle n’écrit plus depuis un moment mais qui sait …

Je ne vais pas vous laisser sans vous mettre une petite photo.

DSCN44751

Mon instant de douceur de la semaine. Bises à tous et toutes. Et n’oubliez pas de vous évader par la pensée, çà fait du bien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Un parfum d’ailleurs

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s