Les petits bonheurs

Mes petits bonheurs 36

220293_335212349_263845-g4u6lec6ju64fcqltwldp1d61ons37-manga-fee-fleur-paB_H110308_LBonjour à toutes et tous. Dimanche le jour où p’tite fée peut vous compter ses petits bonheurs.

Bien que la semaine n’ai pas été au top, on a tout de même toujours des petits moments si sympa et moi je les engrange au fond de mon petit cœur pour vous les restituer en fin de semaine.

Tout a commencé par un dimanche alternant entre froid et pluie, prenez deux adultes qui s’ennuient, si je vous assure çà arrive avec trois bébés à la maison. L’idée un peu folle de ressortir un jeu de société, the jeu si j’ose dire. Un pur moment de bonheur, l’impression de retomber en enfance ou plutôt à l’adolescence quand ma sœur et moi avions reçu ce célèbre jeu en cadeau de Noël. Là je n’y avais pas joué depuis très longtemps et c’était une première avec mon mari, le Monopoly, il est collector le mien c’est Paris et en francs.

Heu comment dire j’ai été battue à plate couture, ruinée, mise sur le carreau par mon homme. Qui moi ? Mauvaise perdante ? Oui !!! J’avoue tout. Il a osé construire 1, 2 maisons…. 1 hôtel et moi bing je tombe dessus et comment je paye ? On peut négocier ? Bon un pur moment de bonheur même si je n’ai pas aimé perdre. Je ne changerai pas. Hi! Hi! Hi!

Lundi, en cours d’après midi, renouer une conversation via ordinateur interposé avec ma sœur çà fait le plus grand bien. Il sera long le chemin pour retrouver notre entente légendaire mais c’est un premier pas et çà fait du bien au moral. Je sais que par chez elle çà ne va pas très fort alors j’évite les sujets de discorde et je pèse mes mots pour éviter de la blesser sans le vouloir. Moral un peu meilleur et je pense fort à elle en ces moments très durs. La vie n’est pas facile et encore moins quand on est loin de ceux que l’on aime, de la famille.

Mardi, c’est se décider en cours d’après midi une fois mon énième livre achevé d’aller faire un tour à la bibliothèque après avoir récupéré la puce à l’école. Çà évitera de ressortir les enfants un autre jour et tant qu’on est en voiture, qu’elle est chauffée surtout pour les enfants. Bref, ils ont appréciés la petite sortie improvisée avec maman comme d’habitude. J’ai aimé flâner dans les rayonnages, sélectionner les livres qui me tiendront compagnie le soir rarement en cours de journée à cause de 3 gnomes dont deux gros blablateurs. Petit bémol, au soir picotements de gorge et nez qui coule.

Mercredi, il faut se faire une raison gnome 3 et moi avons la crève. Douleurs dans tout le corps, toux grasse, rhume…. La joie.

Jeudi matin il faut amener les enfants à l’école, la fièvre est là pour nous deux. Prendre un rendez-vous chez le médecin, ce sera en début d’après midi. Appeler ma belle mère pour lui dire et elle se propose de récupérer les deux grands à midi et de m’amener ensuite chez le docteur. Merci. Ensuite rentrer et se poser un peu, elle se charge de ramener les deux grands à la maison après l’école. Savourer un peu le silence de la maison, le petit dort épuisé et moi je suis allongée dans le  canapé avec le livre dans les mains même si la lecture n’avance pas trop.

Au retour comment dire les enfants veulent repartir chez mamie. J’ai beau leur dire que le lendemain il y a école, ils n’en démordent pas ils veulent aller chez mamie qui est d’accord, elle se chargera d’eux le lendemain entre école et repas du midi. Papa les récupérera au soir au retour du travail. Je suis seule avec le petit le soir et le vendredi toute la journée, je profite pour me reposer, les antibiotiques çà fatigue, je n’arrive à quasiment rien, même lire je ne peux. Je m’allume la télé en journée pour une fois pour meubler le silence de la maison qui pèse un peu finalement. Comment dire je me mets devant une célèbre série télé la honte et autant le dire je suis larguée. Ensuite un petit téléfilm pas trop guimauve. Il faut vraiment être malade pour regarder ces programmes.

Samedi, dormir un peu au matin, les enfants aussi ont la bonne idée de ne pas se réveiller. Le reste de la journée ce sera coocooning avec les enfants et mon mari qui a rentré du bois, la cheminée chauffe la maison. J’essaie d’avancer l’écharpe pour ma puce que j’ai entamé mais mes doigts ne sont pas très agiles, je suis fatiguée encore alors je reste à regarder mes enfants jouer. Puis je les rejoins pour faire des câlins à trois puis quatre. Je suis écrasée sous le poids mais c’est du pur bonheur de les sentir tous les trois sur moi ensemble.

Ma participation pour Maman bavarde.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Mes petits bonheurs 36 »

  1. Des petits bras autour de ton cou, des moments de douceur irremplaçables surtout quand tu es affaiblie ! Je te souhaite une semaine suivante en pleine forme ..mais avec encore des instants de douceur ! Bon dimanche bises

    J'aime

    1. Merci beaucoup, je fais le plein de câlins et de douceur auprès de mes bébés. La semaine prochaine pas gagné d’être au meilleur de ma forme, on verra mais là c’est pas top. Bisous

      J'aime

    1. Coucou, ça va pas fort, je somnolerais la journée et la nuit bof. Du coup c’est pas top et çà a pas l’air de s’améliorer vraiment.
      Ah la cheminée çà fait du bien, un rêve surtout avec la neige au dehors. Bisous

      J'aime

  2. Super tous ces bons moments, le monopoly quelle bonne idée, moi pareil il est en francs, qu’est ce que j’ai pu tricher à ce jeu ( en principe c’est moi qui tenait la banque !!!!), Bon dimanche p’tite fée avec ta petite famille. Bises.

    J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s