Etre mère

Etre mère 11

Être mère c’est faire passer le bien être de son enfant avant soi et faire pour çà fi de  ses convictions.

Pour ceux et celles qui auraient zappé l’épisode précédent, je remets le contexte. La maîtresse de ma fille fraîchement arrivée en début d’année scolaire s’est inquiétée de ne pas voir ma fille parler à l’école. Elle est en grande section de maternelle mais à la maison c’est tout autre, une vraie pipelette.

Du coup, son instinct lui a dicté d’appeler une psychologue scolaire que nous avons vu la semaine précédente seuls avec elle et la maîtresse. Notre fille n’était pas présente. Le résumé du rendez-vous est pour ceux et celles que cela intéresserait.

Elle nous a donc proposé un autre rendez-vous cette fois-ci à son bureau en présence de notre fille.

D’entrée de jeu, elle nous a demandé si nous avions parlé avec notre fille, mis les choses au point et elle a dû voir ma tête car ensuite elle a pris mon mari pour cible. Le pauvre, fatigué de sa matinée de boulot n’était pas au top de sa forme. Mais il lui a dit avoir essayé de parler avec elle sans grand succès.

Je suis désolée mais comment dire à une petite fille de presque 5 ans qu’elle ne doit plus jouer avec son frère sous prétexte qu’ils sont selon elle des enfants miroir car ils font tout ensemble. Je ne suis pas d’accord avec son point de vue et là franchement je ne me suis pas démontée et je lui ai dit le fond de ma pensée.

C’est ma fille, ce sont mes enfants. Ils sont déjà impressionnés par l’école alors si je dois faire en sorte de les séparer, ils n’auront plus de repères. Ils se soutiennent l’un l’autre et sa sœur lui apprend des tas de choses mine de rien.

Je lui ai dit que moi aussi j’étais comme ma fille, timide parlant peu à l’école et pourtant cela ne m’a pas empêché de poursuivre des études.

Moi aussi j’ai été une enfant miroir avec ma sœur et nous avons fait chacune notre vie, nous avons des cursus scolaires différents. C’est ce qu’elle a osé me demander. Et je lui ai cloué le bec en lui disant que moi je m’étais tournée vers un bac économique alors qu’elle était partie suivre un bac littéraire.

Alors il faut arrêter de penser négatif quand deux enfants sont proches. Ma sœur et moi avons assez souffert des à priori des gens qui pensent des choses qui ne sont pas vraies sous prétexte que l’on voit deux enfants trop calmes, qui préfèrent lire au lieu de jouer.

Je ne veux pas que ma fille subisse ses attaques. Alors pour elle,  j’ai été à ce rendez-vous pour lu donner toutes les chances mais je sais au fond de moi que ce n’est que de la timidité. Moi même j’en souffre encore comme certaines personnes proches l’ont senties dès les premières fois et qui en nous voyant mère et fille l’ont constaté.

Ma fille a été timide au premier abord et dès qu’elle lui a parlé, elle a commencé à se détendre. Elle lui a proposé de faire un dessin et là ce fut le déclic. Ma fille s’est mise à lui parler comme si elle la connaissait. Et je l’ai vu rire, plaisanter avec elle. C’était ma petite fille, ma princesse avec qui je vis chaque jour que Dieu fait. Une belle petite demoiselle qui est la joie de vivre incarnée.

Elle a besoin de temps, à mon avis, pour assimiler que ce n’est plus l’école de son ancienne maîtresse. J’ai osé dire à la psychologue que le traumatisme vient certainement de cette maîtresse précédente sévère qui n’hésitait pas à dénigrer certains enfants dont ses deux petits camarades garçons devant elle et les autres. Il lui faudra du temps avant de faire à nouveau confiance à une autre adulte enseignante. Elle change petit à petit mais il lui faut s’adapter à ma fille.

La psychologue au vu de cette petite fille différente de ce qu’elle a pu observer de loin, nous a dit qu’elle viendrait la voir à l’école encore mais qu’à son avis cela va se débloquer tout seul. Pas de suivi particulier pour le moment. Elle a pris nos coordonnées pour nous tenir informé.

Comme ma fille ne me dit quasiment rien de l’école j’ai interrogé mon fils et il m’a dit spontanément que sa sœur avait parlé avec maîtresse. Nous verrons bien, je pense demander sous peu un rendez-vous avec la maîtresse de mes enfants.

Ma participation pour Babidji.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Etre mère 11 »

  1. Bravo! tu as bien fait de lui tenir tête!
    C’est votre enfant et c’est vous qui la connaissez le mieux. Et comme toi, ça me fait un peu halluciner qu’on demande de séparer des frères et sœur.
    Les encourager à faire une activité extra-scolaire (quand ils en ont l’âge), et pas forcément la même pour les deux, soit. mais leur interdire de jouer ensemble? Elle ne voulait quand même pas que tu les empêche de jouer ensemble à la maison rassure moi?
    Bon courage pour la suite. Je suis sûre que ta puce a juste besoin d’un peu de temps d’adaptation. Surtout avec une maitresse précédente un peu traumatisante.

    J'aime

    1. Coucou, quand elle a dit qu’ils ne devaient pas jouer ensemble, elle parlait à la maison c’est çà qui m’a mise en rogne. Alors que j’étais si contente qu’ils s’entendent bien ensemble. Je ne m’en fais pas trop, elle est éveillée et joyeuse, l’écoel l’impressionne et tous ces enfants c’est tout. Bisous

      J'aime

      1. Ne pas vouloir qu’une soeur et un frère jouent ensemble… j’aurai tout entendu… ma pauvre, ça doit pas être facile d’entendre ce genre de chose…
        Tu as bien fait de tenir bon.
        (pas ce genre d’histoire qui va me réconcilier avec les médecins et affiliés… ^^’)

        J'aime

  2. quand je bossais en maternelle, on avait un petit qui ne voulait pas parler, on avait JAMAIS entendu le son de sa voix.
    Mais chez lui, il causait!
    donc l’équipe enseignante ne s’était pas monté un film en disant qu’il fallait absolument voir un psychologue, ils avaient juste compris que le petit était timide et hyper discret, comme tous ses frères et soeurs d’ailleurs, que ça allait passer, et effectivement, c’est passé, aujourd’hui il est en primaire et tout va bien

    J'aime

    1. Oh oui rassurée. Je préfères la savoir comme çà et je serai moins inquiète qu’un enfant trop ouvert avec les étrangers. Merci d’avoir été là bisous

      J'aime

  3. tu as eu entièrement raison de lui tenir tête, non pas parce qu’elle avait tort … c’est tjs dur d’être sure de son opinion, mais au moins ça a ouvert le débat et ça a forcé la psy a poussé plus loin et à découvrir la vraie personnalité de ta fille ! en ts les cas ça n’a pas dû être un bon moment à passer … plein, trop même, de stress pour pas grand chose ! Ma foi il faut se dire que c’est tjs mieux de savoir que l’éducation nationale prend nos gamins à coeur, mais ce qui est étrange c’est qu’on a tjs l’impression que ce ne sont pas les bons qui sont suivis ou détectés ! bref long débat. Merci encore à toi pour cette participation très intéressante !

    J'aime

    1. Merci beaucoup. Je comprends que la maîtresse s’inquiétait mais je lui avais dit qu’elle était timide mais jusqu’à aller faire appel à une psy… Bref mon cœur de maman avait raison et il a fallu plus d’un mois d’attente et deux entretiens pour entendre que ma fille est réservée.

      J'aime

  4. j’suis vraiment contente que la psy ait pu voir la vraie personnalité de ta fille, il n’y a plus qu’à attendre le déclic à l’école. ça va venir tout seul, j’en suis sure… et pis en attendant très bonne idée le RDV avec la maîtresse ! bisous et bon courage à toi

    J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s