Les petits bonheurs

Instants de douceur : balade

Vendredi, tiens si je vous offrais un peu de douceur avant d’attaquer le week-end pour ceux qui travaillent aujourd’hui, tout le monde n’a pas la chance de pouvoir faire le pont.

Instants de douceur  vous connaissez j’espère, je publie ce moment depuis assez longtemps.

Vous savez que tout le monde est le ou la bienvenue. Vous ne savez pas comment çà se passe alors allez voir par , je vous explique tout.

Je vous rappelle qu’en fin d’article vous pouvez aller découvrir les autres participantes, allez faire un tour chez elles, cela vaut le détour.

Allez , je vous dévoile mes instants à moi qui m’ont permis d’achever ce mois d’octobre en douceur.

Pour moi, donc mes instants ce sera d’avoir baladé avec mes enfants. Je sais, vous allez dire que je radote mais là c’est différent. J’ai profité différemment d’eux car je ne suis pas sortie avec les trois à la fois. Ben si çà m’arrive, hop poussette pour gnome 3 et un de chaque côté et croyez moi ou pas ils sont très sages et obéissants.

Dimanche dernier j’ai baladé seulement avec le petit dernier. Nous avions les grands qui étaient partis promener avec mamie. Et ensuite ils ont voulu repartir avec elle. Alors du coup avec mon homme nous avons été faire un tour dans un vide grenier avec bébé. Sensation de se retrouver comme à la naissance de gnome 1. Un bien être aussi, un regard différent des gens qui nous croisaient pensant que c’était notre premier. Mais par contre toujours aussi chiant que les gens ne comprennent pas que les poussettes aussi ont le droit de sortir en vide grenier.

Premier moment très agréable et que nous avons savouré puisque ensuite le reste de la journée était à nous et donc possibilité de souffler un peu. Les enfants s’est accaparant mine de rien.

Autre moment, autre jour. Savourer le plaisir de prendre les deux grands et aller faire un tour en ville pendant que mon homme gardait le petit qui était à la sieste. Donc mardi après midi, j’ai profité de beaux rayons de soleil pour aller faire un tour du côté de la bibliothèque. Il le fallait, la gourde que je suis a emprunté un livre que j’avais déjà lu. Et ce n’est pas intéressant de relire un policier quand on connaît déjà la fin.

Bien qu’elle soit fiévreuse la puce a voulu venir avec moi. Quels moments agréables de pouvoir tenir la main des deux grands, de pouvoir discuter avec eux sans penser perpétuellement à l’heure du goûter du petit. Savourer ce doux moment de complicité entre nous.

Voir mon second s’avancer fièrement dans les rayonnages et poser des tas de questions sur les livres. Bon je l’accorde il parlait un peu fort ou c’est moi qui avait cette impression. Bibliothèque rime pour moi avec silence quasi religieux, on entendrait presque les pages se tourner délicatement. Moment de répit trop court à mes yeux mais que je ne pouvais prolonger. Je le voyais dans les yeux de ma première. Et la voilà partie au retour au pays des rêves aussitôt installée dans son siège.

Moi ravie, j’ai de nombreuses heures de lecture devant moi, j’ai fait le plein et je savoure en ce moment un livre rigolo dont je vous parlerai sous peu.

Et parce que Octobre s’est achevé sur une belle note je vous offre cette très belle chanson d’un de mes chanteurs favoris, j’ai nommé Cabrel.

Octobre

Le vent fera craquer les branches
La brume viendra dans sa robe blanche
Y aura des feuilles partout
Couchées sur les cailloux
Octobre tiendra sa revanche
Le soleil sortira à peine
Nos corps se cacheront sous des bouts de laine

Perdue dans tes foulards
Tu croiseras le soir
Octobre endormi aux fontaines
Il y aura certainement,
Sur les tables en fer blanc
Quelques vases vides et qui traînent
Et des nuages pris aux antennes

Je t’offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu’Octobre nous prenne
On ira tout en haut des collines
Regarder tout ce qu’Octobre illumine
Mes mains sur tes cheveux
Des écharpes pour deux
Devant le monde qui s’incline

Certainement appuyés sur des bancs
Il y aura quelques hommes qui se souviennent
Et des nuages pris sur les antennes
Je t’offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu’Octobre nous prenne

Cabrel

Vous pouvez retrouver des Instants de douceur chez :

Pomme

Publicités

2 réflexions au sujet de « Instants de douceur : balade »

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s