Mes lectures

Le boiteux de Varsovie 4

Aujourd’hui j’ai décidé de finir de vous parler …

De quoi encore ? Et bien de ma passion après mes enfants bien sûr, la lecture. Désolé, je suis une accroc des livres, c’est ma petite drogue douce. Et non je ne me ferai pas soigner même si je suis totalement dépendante.

Ça ne me coute pas grand chose, si un peu mais moins que si je  devais acheter tous les livres que je lis. Un abonnement à la bibliothèque ne me coute même pas le prix d’un livre en édition grand format. C’est dérisoire et je peux y aller autant que je veux tout au long de l’année. Et oui, grâce à çà je peux lire de tous les styles, retrouver des auteurs anciens. J’ai lu ainsi ce mois ci 6 livres dont celui dont je vais vous parler.

J’en aurai d’autres à vous résumer puisque je viens d’y retourner. Allez je vous raconte un peu . Alors pour ceux qui n’auraient pas suivi, je vais vous parler du livre « Le boiteux de Varsovie » composé de 4 romans :

  1. l’Étoile bleue
  2. La rose d’York
  3. L’Opale de Sissi
  4. Le Rubis de Jeanne la Folle

Les résumés des tomes précédents se trouvent ici,   et encore .

D’autres aventures suivront mais chut je vais en dirai plus une autre fois. Donc là je vais vous parler du dernier de cette série: Le Rubis de Jeanne la Folle.

Voici le résumé :

Une légende qui se perd dans la nuit des temps dit que le peuple d’Israël ne retrouvera sa terre natale et ses droits souverains que lorsque les autres pierres sacrées dérobées lors du pillage du Temple de Jérusalem auront été rendues au pectoral du Grand Prêtre sur lequel elles étaient enchâssées.
Pour cette mission, Simon Aronov – « le Boiteux de Varsovie » – a choisi Aldo Morosini, le célèbre prince antiquaire vénitien. Il a déjà retrouvé trois des précieux joyaux. Mais réussira-t-il à s’emparer du rubis cabochon de la reine espagnole Jeanne que l’on surnommait « la Folle », la plus belle mais aussi la plus malfaisante des pierres qu’amateurs d’art et redoutables gangsters convoitent aussi…

Vous l’aurez donc compris. Un roman encore plein d’aventures, où l’on ne s’ennuie pas une minute et que l’on dévorerait sans s’arrêter.

Cette fois-ci notre beau prince italien nous entraîne dans son sillage pour partir à la découverte de la fameuse dernière pierre qui manque pour enfin compléter le pectoral du Grand Prêtre et la prophétie s’accomplira.

Mais la quête est difficile, périlleuse pour nos héros poursuivis aussi par d’autres qui suivent la même route mais pour des raisons plus obscures où la religion et ses croyances n’entrent pas en compte mais seulement la possession d’une belle pierre précieuse chargée d’histoire. Le saint Graal des collectionneurs avides de la rareté, de la beauté unique.

Des aventures qui nous entraînent en Espagne et ses superstitions où se mêlent la réalité et le surnaturel. Puis retour sur les lieux du début Varsovie. Bref vous l’aurez compris le prince Morosini mènera coûte que coûte sa quête des 4 pierres comme lui a demandé voici quelques années le boiteux de Varsovie qui mène aussi dans l’ombre les recherches car menacé de mort.

Bref, on achève le roman ravie et à la fois triste car les aventures sont terminées du moins le pense t-on mais c’est sans compter sur l’imagination de l’auteur Juliette Benzoni dont vous l’aurez compris j’adore les écrits et je m’y plonge avec délectation sachant qu’à chaque fois ce sera un vrai moment de détente, une valeur sûre. Elle a une écriture si fluide, si agréable et une imagination débordante, elle ne se répète pas. Bref à lire si vous aimez l’aventure sur fond d’histoire, d’amour aussi.

Je vous laisse pour continuer ma lecture entamée hier soir au retour de la bibliothèque,  » Les Emeraudes du Prophète« .

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le boiteux de Varsovie 4 »

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s