AMOR 2 : ROMA

Enfin, j’ai pu trouver la suite du roman de Mireille Lesage, AMOR lu le mois dernier en allant à la bibliothèque voici deux semaines. J’y ai emprunté 4 livres comme à mon habitude :

  1. Le boiteux de Varsovie de Juliette Benzoni
  2. ROMA de Mireille Lesage
  3. ZORRO d’Isabelle Allende
  4. Les fantômes du delta d’Aurélien Molas

J’avais terminé le premier tome du boiteux de Varsovie et j’ai interrompu cette saga pour lire enfin la suite des aventures des deux anneaux. Et je n’ai pas été déçue par ce roman. On se replonge très facilement dedans. La preuve est que je l’ai lu en trois soirées.

Si vous voulez voir l’article sur le premier tome AMOR c’ est par ici.

Je vous dévoile le résumé du livre :

Tout a commencé dans la ville éternelle… ROMA.  Tous les fils s’y dénouent.

Antoine Maunier traque sans relâche les anneaux insaisissables qui le plongent encore une fois parmi les fantômes d’un passé angoissant et tragique.
Il assiste, impuissant, à l’anéantissement de la passion scandaleuse de la sublime Marion Delorme pour son amant, le marquis de Cinq-Mars, favori de Louis XIII et protégé de Richelieu.
La malédiction des bijoux croise inexorablement les fracas de l’Histoire.

Harcelé par un ennemi toujours invisible, Antoine achève sa quête à Rome, pour y affronter une vérité qu’il aurait préféré ne jamais découvrir.

Depuis 1800 ans… AMOR. Les destins vont enfin s’accomplir !

Mireille Lesage, au meilleur de son talent d’historienne et de conteuse, nous plonge avec un sens du détail troublant, au cœur des passions de ses personnages et du mystère tragique de leur rencontre. ROMA clôt le cycle des anneaux commencé avec AMOR.

Encore un très bon moment de lecture comme vous pouvez le constater. Ce roman a l’avantage de nous dévoiler des pans d’histoires méconnus finalement. L’auteur a la délicatesse de mêler habilement le côté historique au présent sans alourdir la lecture. Pour ceux et celles qui n’aiment pas trop les romans historiques cela se lit facilement car c’est si bien narré. Et puis c’est un roman aussi où l’on parle d’amour, d’aventures en plus d’histoire. Un joli cocktail qui fait que l’on ne lâche pas le livre avant de l’avoir achevé.

Un extrait du livre :

Paris et son climat, les brumes froides, la neige et la pluie, semblaient appartenir à une autre planète et Antoine devait admettre que ce séjour méditerranéen qu’il avait accepté un peu contraint et forcé, s’avérait très bénéfique, lady Barrett et le nombreux personnel de la villa s’ingéniant, en plus, à rendre agréable sa convalescence.

Dès la première semaine, il avait donc recouvré toutes ses forces mises à mal par l’agression dont il avait été victime dans le parc Monceau. La seconde avait été consacrée à quelques excursions, en compagnie de son hôtesse. Fière et ravie de lui servir de guide, celle-ci lui avait appris l’origine de l’appellation «Côte d’Azur» attachée à ce littoral magnifique. Un obscur écrivain bourguignon, Stéphane Liegard, dans un ouvrage paru à la fin du xix siècle et que tout le monde avait oublié, était l’auteur de cette trouvaille qui, depuis, était employée universellement.

Pour la troisième semaine, Pamela Barrett envisagea d’organiser une ou deux réceptions, afin de présenter son protégé à la riche société cosmopolite qui résidait sur la Côte d’Azur six mois de l’année, jusqu’aux fortes chaleurs. Se félicitant de la bonne mine d’Antoine, elle venait de lui faire part de ses projets au retour d’une promenade qu’ils avaient effectuée dans le massif de l’Estérel.

Vous le constatez donc on replonge tout doucement dans les aventures du jeune Antoine qui se remet de son agression qui avait eu lieu dans le tome précédent. L’histoire va devenir encore plus fantastique puisque l’action va prendre un autre tournant et nous entraîner dans le sillage de ces deux anneaux au cœur de leur ville d’origine Rome.

Je vous laisse découvrir de vous même la suite pleine de rebondissements, d’amour, d’aventures, de voyage dans le temps et la mémoire des hommes.

Un très bon moment de lecture qui s’est achevé pour moi et j’ai presque regretté qu’il n’y ait pas de suite mais l’auteur a su bien nous entraîner, nous tenir en haleine. J’ai vraiment été conquise par cet auteur et je lirai sans doute d’autres de ses œuvres.

Je vous laisse en compagnie d’Antoine et ses aventures. Je m’en vais lire le dernier tome de la saga  » Le Boiteux de Varsovie » de Juliette Benzoni. Bonne lecture à vous.

Publicités

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s