Un seul être vous manque….

Un peu de temps avant le réveil des enfants, écrire quelques mots sur ce blog me détendent. Les vacances sont là, les horaires de mon homme sont ce qu’elles sont.

La vie est différente en vacances, plus d’horaires, plus de contraintes et du coup p’tite fée est un peu décalée de la réalité. Vous ne vous en êtes pas rendues compte car tous les jours vous pouvez me lire mais je l’avoue que ce n’est pas évident d’écrire pendant les vacances. Et pourtant…

De quoi voulais-je vous parler de tous ces chamboulements ? Je ne sais si cela vous plairait. En tout cas je me suis rendue compte d’une chose, je n’aime pas être perturbée dans mes habitudes et j’ai eu cette impression la semaine dernière quand je n’ai pas eu mes enfants pendant deux jours.

Quoi ? Vous ne le saviez pas ? Ben oui c’est vrai, une simple après-midi s’est transformée en deux jours d’absence. J’étais déjà perturbée par les horaires de mon mari qui faisait les nuits, 21h-05h, du lundi soir au samedi matin. Bon je ne sais pas comment font les personnes qui vivent çà à longueur d’année mais nous avons du mal avec ces horaires mais il faut se dire que ce n’est que du saisonnier.

Mais ce n’est vraiment pas évident de travailler 6 jours sur 7 et de se reposer avec des enfants en bas âge ensuite. C’est quand même un boulot assez physique. Une semaine du lundi au samedi de 13h à 21h çà allait puis plus dur celle de nuit et là on a attaqué les matins de 05h à 13h.

Donc voilà, en plus du temps gris et maussade en début de semaine, les nuits étaient courtes ces jours où ma moitié travaillait. Que voulez-vous je ne suis jamais rassurée, seule à la maison avec les enfants, peur qu’il arrive quelque chose dans la nuit, peur pour mon homme qui prend la route après une nuit de travail. Il est à une bonne demi-heure de la maison. Bref, des inquiétudes qui m’empêchaient de trouver le sommeil. Alors la solution était d’écrire un peu par ici après le coucher des enfants puis s’octroyer un moment de détente bien calée dans mon lit avec un livre entre les mains.

Puis jeudi, tout a été chamboulé, j’avais trouvé un équilibre, le sommeil commençait à venir vers moi. Un coup de fil de mamie pour aller faire une promenade avec elle, tatie et cousine. Une petite conversation avec elle et lui dire que je suis trop fatiguée pour y aller et décider de lui confier les enfants pour l’après midi. Enfin je parle des deux grands, le petit c’est moins évident entre sieste, goûter, changes de couches, risques de pleurs loin de maman. Bref, ils ont été ravis de leur après-midi promenade et piscine en bonne compagnie, la timidité a vite laissé la place à la joie et la bonne humeur.

Au soir, nous partons pour les récupérer et dire un bonjour à ma belle sœur arrivée le lundi avec sa fille. Et là surprise les enfants ne veulent pas repartir et préfèrent rester dormir chez mamie. Bien je me dis, je serai seule avec le petit dernier.

C’était sans compter sur monsieur coup de cafard quand cela s’est transformé en deux nuits. Je me suis vraiment rendue compte que la vie loin d’eux est vraiment impossible. Je ne sais pas comment font certaines mamans qui les laissent partir des semaines entières loin d’eux. J’avoue que j’ai eu beaucoup de mal et pourtant ils n’étaient qu’à 3 kilomètres. Peut être étais-ce un tout puisque mon homme n’était pas là non plus. Il faut dire aussi que je suis à longueur de journée avec eux et du coup j’ai peu être plus de mal que d’autres qui travaillent en journée et les confient en garde.

Peut être suis-je trop mère poule ? Mais en aucun cas je ne me suis précipitée pour les récupérer et lorsqu’il s’est agi d’aller leur porter des tenues de rechange j’ai préféré envoyer mon homme pour éviter qu’ils ne me voient et moi les voir, cela aurait été trop dur de les laisser ensuite. Et j’ai constaté le samedi matin que j’avais bien fait de ne pas y  aller la veille car dès qu’ils ont vu maman ils ont voulu repartir dans l’instant. Mamie n’avait plus aucun attrait ni cousine et pourtant quand nous l’avons eu au téléphone la puce, elle était enchantée d’être avec elle et de dormir chez mamie.

Ils sont petits encore et çà m’a fait drôle de voir mon fils de 3 ans vouloir rester dormir chez mamie alors qu’il n’a jamais voulu y rester avant mais il ne peut pas rester séparé de sa sœur. C’est vraiment fusionnel entre eux et çà le prouve encore une fois. Remarque, pourquoi suis-je étonnée, nous étions pareils ma sœur et moi et j’avoue parfois que même adulte j’ai eu du mal avec la séparation et l’éloignement.

Puis j’ai rencontré mon homme et le trop plein d’amour, je l’ai reporté sur lui et nos enfants et ma famille est ce qu’il y a de plus important à mes yeux. J’ai besoin de les avoir auprès de moi à chaque instant, de les savoir en sécurité. Après je sais que cela leur fait du bien de voir du monde, d’être à l’extérieur de la maison et je les ai laissés aller même si ils me manquaient. Des petites vacances pour eux en compagnie de leur cousine et si ils veulent y retourner je les laisserai aller et les retrouvailles seront encore meilleures.

Je me rends compte de la chance que j’ai d’avoir une jolie petite famille à moi que j’aime et qui m’aime, en retour et çà, çà n’a pas de prix.

Publicités

6 réflexions sur “Un seul être vous manque….

  1. C’est normal ce sentiment tu es toujours avec eux comme tu dis c’est fusionnel et en même temps quand on a trois enfants et que l’on ne se retrouve qu’avec qu’un quel vide … Mais ces 2 ou 3jours permettent aux enfants de profiter de leur cousine de la piscine et accessoirement de leu grand mère, et toi même si tu a été déprimée cela fait aussi du bien un rythme moins soutenu, et pour le dernier n’avoir sa maman que pour lui l’espace de deux jours quel bonheur! Bises

    J'aime

    • Çà avait été dur pour le séjour à la maternité mais bon je n’étais pas à la maison et ils étaient venus me voir mais là j’ai été sans les voir et c’est dur. C’est vrai que se retrouver qu’avec un seul, ne plus entendre de bruit, leur conversation çà fait bizarre. Et puis le petit dernier a eu maman que pour lui c’est vrai que j’ai été plus attentive à lui et il a apprécié même si il commençait lui aussi à être grognon, il est habitué à les entendre aussi. mais bon çà leur a fait du bien d’être sortis de leur environnement. Bises

      J'aime

  2. L’éloignement de 2 nuits a été plus difficile car tu n’y étais pas preparée non plus! Même si tu savais le bien que cela ferait à tes enfants tu as été un peu devant le fait accompli. Maman poule peut-être mais c’est pas grave, c’est bien même! Moi je travaille et ils font à l’école ou à la garderie et pourtant je suis incapable de les laisser un weekend loin de moi! Bises…

    J'aime

    • C’est vrai que je n’ai pas été préparée et puis cela venait d’eux donc je ne pouvais leur refuser même si je savais que cela serait dur. Tu me rassures alors de savoir que je ne suis pas la seule. Bises

      J'aime

  3. C’est super mignon ton article !
    Tu sais, moi je travaille beaucoup, donc j’ai laissé mon fils chez la nounou très tôt. Et puis les mamies aussi ont voulu le garder, mais y en a une à 400km et l’autre 800 du coup, c’est chaque fois une semaine. Et c’est si loooong, même si j’ai été habituée à le laisser !

    Mais il est tellement heureux avec ses grands parents, il ne vit pas du tout les mêmes choses, il a d’autres interdits mais aussi d’autres bonheurs, et après, c’est un grand moment de partage et de calins quand il rentre !
    Le deuxième arrive bientôt, mais je pense changer de boulot, donc je ne sais pas si je serais pareille !
    bises !

    J'aime

    • Moi aussi je les ai laissés chez une nounou au départ. Mais avec mes horaires de fou je ne les voyais plus. Alors il y a un an et demi j’ai arrêté provisoirement puis le petit dernier est arrivé et là je rempile pour 3 ans mon congé parental. Moi les grands parents c’est pas possible. A part ma belle mère qui est en congés actuellement et qui les a pris un peu sinon elle travaille encore. Mais j’ai du mal à les laisser et je sais que cela leur fait du bien tout de même .Bises

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s