Ma famille

Petits coeurs envolés dans le ciel 3

7 petits coeurs se sont envolés vers le ciel. Ils s’appelaient  Anaïs, Teddy, Monoï, Onyx, Praline, Vicky et Kenzo.

Je viens faire un dernier petit article pour rendre hommage à mes compagnons d’une vie qui m’ont suivi pendant de longues années sans broncher, subissant mes états d’âme, étant là à chaque instant dans la joie et dans la peine. C’étaient mes petits bébés, ceux que j’ai aimé et que je porterai à jamais dans mon coeur, mes chiens et chats partis pour le paradis des animaux d’où je sais qu’ils me regardent et ne me jugent pas d’en avoir d’autres qui partagent  ma vie même si ces derniers ne les remplaceront jamais. La vie est mal faite, c’est très dur de les perdre mais je ne peux vivre sans eux.

Je vous en ai déjà parlé ici et . Et maintenant j’achève cet hommage par les trois derniers. Ils m’ont accompagné un bout de chemin lors d’une nouvelle étape de ma vie. J’ai connu Praline et Vicky lorsque j’ai rencontré mon mari. C’était ses compagnons qui sont devenus les miens aussi au fil du temps et à force d’amour et de caresses à leur donner.

PRALINE

Un petit amour de chatte siamoise angora. Je l’ai connue, elle était déjà âgée. Elle a d’abord été méfiante envers moi se demandant ce que je venais faire là. Elle avait ses petites habitudes avec son maître. Il l’a eu depuis toute petite, et bien sùr elle avait su le mater . Il ne faut pas croire mais ce sont les chats qui nous adoptent. Au début, elle faisait des câlins entre nous deux ou se mettait sur sa poitrine, histoire de m’empêcher de m’approcher. Mais le temps a joué en ma faveur puis elle n’a pas résisté et est venue s’installer sur mon ventre lorsqu’elle a senti mon petit gnome 1 dans mon ventre.

Toi qui étais habituée à être seule avec mon cher et tendre avait déjà fait face à un intrus, un chien. Tu t’étais habituée à Vicky. Puis un chaton a élu domicile chez nous, tu as été distante avec ce petit orphelin pour finir par devenir mère poule. Je vous en reparle après.

Tu avais des moments d’absence, tête tournée vers le mur. Une chatte très sociable quand même. Tu as donné naissance à de nombreux bébés qui ont trouvés à chaque fois un foyer. J’ai connu une seule de tes filles, Jade partie te rejoindre il y a peu. Et tu as aussi aidé une autre de nos pensionnaires à mettre ses bébés au monde. Un moment inoubliable.

Des petits ennuis de santé sont arrivés. Un matin, nous avons entendu un grand bruit au cellier, tu avais chuté du meuble. Tu n’avais pu te relever, nous devions partir travailler, ton maître m’a dit elle va mourir. Le soir, tu étais toujours en vie et je t’ai emmené voir le vétérinaire qui m’a dit que tu avais fait une attaque cérébrale et que tu ne survivrais pas. Il a tenté un traitement et tu as survécu gardant comme séquelles une tête de travers.

Le temps a passé, nous étions habitués à t’avoir auprès de nous, oubliant cette attaque mais le sort nous a rattrapé en ce matin du 08 mai 2011 lorsque Dana t’a trouvée allongée sur le sol dehors et t’a amené ton maître qui ne pouvait plus rien pour toi. Tu étais déjà loin, partie dans la nuit seule. Mon seul regret est de ne pas t’avoir dit au revoir ou fait un dernier câlin. Je m’en veux de ne pas avoir été là la veille pour faire notre câlin du soir devant la télé.

 VICKY

Une grosse peluche vivante pour moi qui raffolais des chiens. Les gens étaient méfiants en le voyant. Et pourtant c’était un beau labrador mâle chocolat.

Tu es né le 24 décembre 2004 au pays basque. Ton maître t’a adopté à 3 mois. Tu étais un peu cavaleur sur les bords et ce défaut a failli te coûter la vie alors que tu avais à peine quelques mois. Attrapé par une voiture, on avait dit que tu boiterais à vie et lorsque je t’ai connu, tu ne gardais aucune séquelle. Très possessif et protecteur, tu m’as surveillée tout au long de ma première grossesse où je devais rester allongée le plus possible. Mémorable souvenir de flatulences pendant ton sommeil allongé près de moi sur le sol à côté du canapé.

Une période restera gravée à jamais dans ma mémoire. Ta période Kenzo. Tu as littéralement élevé et éduqué ce chaton que nous avons trouvé. Tu es devenu sa maman adoptive. Moments forts, complices entre vous. Tu avais du mal à ce que je m’en occupe.

En 2008, j’ai voulu te donner une compagne pour que tu ne t’ennuies pas lorsque nous partions travailler et pensant que tu cesserais de sortir de la propriété. Il n’en fut rien, je ne compte plus le nombre de fois où rentrant du travail, je te trouvais baladant tranquille sur le chemin quand tu ne le faisais pas même lorsque j’étais à la maison. Tu as eu du mal à l’accepter, elle garde un souvenir des premiers jours.

En 2009, vous avez eu 4 magnifiques bébés ensemble. Tu as refusé de les approcher. Tu étais limite à grogner dessus, tu avais un comportement irrationnel parfois.

Tu es parti rejoindre ton fils adoptif le 29 juillet 2009 à peine âgé de 4 ans et demi. La vie est mal faîte parfois. Je suis sûre que tu t’occupes à nouveau de lui comme avant. Le seul qui avait su t’amadouer.

KENZO

Un petit chaton trouvé par hasard dans notre grenier au garage. Je ne sais pour quelle raison nous étions allés là haut en ce mois de mai 2008, un dimanche, veille de férié, et nous t’avons entendu. Ta mère t’avait abandonné là, une infection à une oreille allait te laisser pour mort si nous ne faisions rien. Nous t’avons donc pris, arrangé çà et reposé où nous t’avions trouvé après avoir essayé de te nourrir un peu avec du lait.

Ta mère n’est pas revenue. Le lendemain nous avons donc choisi de t’adopter et je t’ai nourri au biberon avec beaucoup de patience, toi à peine âgé de deux semaines environ d’après le vétérinaire consulté.

Vicky, notre chien labrador, lui qui n’était pas très sociable avec ses congénères t’a pris sous son aile, te calinais avec tendresse, toi qui te perdais dans ses pattes, minuscule à côté de lui. C’était marrant de vous regarder, on aurait dit qu’il voulait te nourrir. D’ailleurs, il ne voulait pas te lâcher même quand je rentrais à ma coupure pour venir te nourrir. Avec de la patience et de l’amour, tu as repris du poil de la bête.

Dès que tu as commencé à te débrouiller pour t’alimenter, notre chatte Praline a décidé de t’aider elle aussi. Et elle t’a donné l’amour, l’affection d ‘une maman chat. Elle t’a appris à jouer, à te comporter comme tel et pas comme un chien.

Tu étais un chaton magnifique, adorable, câlin. Tu restais beaucoup à côté de notre puce, dormant très souvent à côté d’elle. Tu aimais te mettre sur le dossier du canapé au dessus de nos têtes. Il fallait une présence, sinon tu bougeais très peu, allant dans le jardin sans aller plus loin, toi un mâle.

Nous avons dù nous absenter en janvier 2009 emmenant Vicky et Dana avec nous et au retour, tu faisais la tête. Tu avais des comportements de chien. Tu me suivais dans la maison, tu jouais comme eux proportionnel à ta taille bien sùr. On t’appelait pour aller te coucher, tu suivais les chiens.

Tu es resté parmi nous jusqu’en février 2009, un soir tu n’es pas rentré malgré mes appels, j’ai senti que quelque chose clochait au fond de mon coeur. Tu avais toujours répondu. Le lendemain matin, partant faire des courses, nous avons vu que tu étais dans le fossé plein d’eau. Tu étais mort noyé, tu n’avais jamais eu peur de l’eau marchant dedans comme un chien. La mort t’a arraché à mon amour cruellement, nous étions le 14 février 2009. J’étais enceinte de mon petit gnome 2.

On dit une vie pour une mort et cela est vrai. Je ne sais pas si cela est pareil pour les animaux mais à chaque fois j’ai perdu un de mes bébés, un de mes compagnons.

La vie m’a arraché mes animaux de façon cruelle parfois. Ils restent à jamais dans mon coeur. Je leur devais de faire ces articles pour qu’ils restent un peu encore en vie. Cela a été dur de les écrire mais cela en valait la peine.

J’ai d’autres bébés avec moi pour me tenir compagnie. Leur amour est différent mais j’en ai besoin. Ils s’appellent Dana, Lucie, Lilas et Sacha. 1 chienne labrador et 3 chats.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Petits coeurs envolés dans le ciel 3 »

  1. Ces p’tites bêtes, ce ne sont pas des p’tites bêtes, mais des membres de la famille… Nous avons perdu un chat, pour ma fille de 7 ans, ça été un drame…
    (enfin, j’arrive à me ouvrir ta page, ce matin, ça marche pas bien chez moi) Bises

    J'aime

    1. Comme tu dis, ils font partie intégrante de la famille. Le plus dur a été de faire comprendre à mes bébés que Praline ne reviendrait pas. Ils y étaient attachés. Et je leur ai dit qu’elle était au ciel. Et souvent la petite en parle. Bises

      J'aime

  2. Encore un bien beau texte, si emouvant que j’en ai les larmes aux yeux. Tu sais que de la-haut ils te voient, leur amour ne s’eteint jamais.
    Belle journee a toi P’tite Fee! De gros bisous de Dublin.
    Marie

    J'aime

    1. Merci Marie pour ces petits mots.Je voulais pas te mettre les larmes aux yeux je suis désolée.
      J’espère qu’ils me regardent et qu’ils comprennent que je les aimerai toujours.
      Bonne journée ma jolie, bisous de mon petit coin des Landes

      J'aime

  3. bel hommage encore une fois ! c’est vrai c’est ce qu’on dit un mort pour un vivant … et j’avais remarqué qu’à chaque naissance, un de tes protégés partait pour le paradis, de là haut il veille sur les autres, sur toi et ta famille, leur amour n’a pas de bornes …
    je suis triste en te lisant, triste de savoir à quel point ils te manquent, j’en ai perdu des compagnons, et mon coeur reste rempli d’eux à tout jamais …
    bisous

    J'aime

    1. Merci beaucoup. C’est horrible, à chaque grossesse j’en ai perdu un, Teddy pour Rachel, Kenzo pour Samuel et Praline pour Daniel. Sans oublier mes autres entre temps. Je n’en peux plus de cette hécatombe. Pour 5 ans de bonheur et mes bébés j’ai perdu 7 de mes petits coeurs. Ma peine est immense et je ne sais pas si je supporterai encore.
      Bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s