Instants de douceur

Paroles, paroles, paroles….

Du plus loin que je me souvienne, une chanson est restée à jamais gravée dans ma mémoire. Vous aimeriez bien savoir de laquelle p’tite fée parle, je vous vois venir avec vos gros sabots les filles et les garçons, petit clin d’oeil à mon homme. Ah! Ah! Ah!

Virginie B est aussi curieuse. Elle nous demande parole ou musique mais il est très dur de choisir. Cela va dépendre du moment, de la chanson écoutée, pleins de petites choses qui nous feront préférer l’un plutôt que l’autre.

Alors voilà, c’était un soir de 1986, une célèbre émission télévisée de l’époque. Je sais çà remonte loin et certain(e)s d’entre vous ne l’ont pas connu(e)s vu qu’ils ou elles n’étaient pas né(e)s mais bon moi je suis une vieille fée décatie déjà.

Bon allez  je vais vous mettre les paroles, essayez de deviner :

Graver l’ écorce jusqu’à saigner
Clouer les portes, s’emprisonner
Vivre des songes à trop veiller
Prier des ombres et tant marcher
J’ai beau me dire qu’il faut du temps
J’ai beau l’écrire si noir sur blanc
Quoique je fasse, où que je sois
Rien ne t’efface, je pense à toi
Et quoi que j’apprenne, je ne sais pas
Pourquoi je saigne et pas toi

Passent les jours, vides sillons
Dans la raison et sans amour
Passe ma chance, tournent les vents
Reste l’absence, obstinément
J’ai beau me dire que c’est comme ça
Que sans vieillir, on n’oublie pas
Quoique je fasse, ou que je sois
Rien ne t’efface, je pense à toi
Et quoi que j’apprenne, je ne sais pas
Pourquoi je saigne et pas toi

Y a pas de haine, y a pas de roi
Ni dieu ni chaîne, qu’on ne combat
Mais que faut-il, quelle puissance
Quelle arme brise l’indifférence
Oh c’est pas juste, c’est mal écrit
Comme une injure, plus qu’un mépris
Et quoi que j’apprenne, je ne sais pas
Pourquoi je saigne et pas toi

 Vous avez deviné ou pas ? Bon vous donnez votre langue au chat. Pas toi de Jean Jacques Goldman paru dans l’album Non homologué .

J’ai d’abord été touchée par le clip diffusé lors de l’émission ce samedi soir là, j’ai nommé Champs Elysées. Regardez plutôt par là le clip. Ensuite, les paroles se sont gravées à jamais en moi plus que la musique en elle même, même si je reconnais les premières notes de musique.

D’autres chansons m’ont marquées aussi comme Millésime de Pascal Obispo et l’Envie d’aimer de la comédie musicale Les dix commandements au point que nous avions choisi cette dernière pour la sortie de l’église à notre mariage.

Certaines chansons restent gravées dans nos mémoires car elles représentent un moment de notre vie. Mais celles qui me parlent le plus restent les chansons françaises, certaines sont de vrais poèmes. Pour ne citer que les plus grands, mes préférés, lol. Jean Jacques Goldman, Francis Cabrel, Pascal Obispo, Mylène Farmer…

Pour moi, donc, ce sont les paroles plus que la musique. Et vous, une chanson qui vous tient à coeur ? Un chanteur ? 

 
Publicités

8 réflexions au sujet de « Paroles, paroles, paroles…. »

  1. Pour moi, la musique n’est que l’accompagnement d’un texte qui nous parle au plus profond de nous-même, on peut tous se reconnaitre dans une chanson …
    pour moi ce sera toujours « puisque tu pars » (Goldman aussi), je l’ai adoré sans concession dès sa sortie comme si…, comme une prémonition du destin que j’allais vivre des années plus tard, l’entendre me met toujours le coeur au bord des larmes …

    J'aime

    1. C’est vrai ce sont les paroles qui touchent le plus parce que certaines sont criantes de vérité et nous ramènent à notre propre vie.
      Et moi je connais la chanson qui te touche le plus sans que tu le dises ici et chaque fois que je l’entend je pense à toi. Tu vois on se connait bien toutes les deux.

      J'aime

    1. La perte d’un ami est toujours douloureuse. Je ne sais quoi te dire, le temps ne change rien même si il apaise la souffrance mais la personne nous manque toujours.
      Désolée si je ravive ta peine avec mes mots.

      J'aime

  2. Moi, justement, je suis très émue par cette chanson chantée par Dalida avec Delon…Dans l’genre, tu me l’as trop fait, c’est fini, j’aime bien. A l’opposé, j’aime aussi « Couleur café » de Gainsbourg, toute une promesse d’amour et de douceur. J’adore aussi, toujours de Gainsbourg « Dieu est un fumeur ». Et puis aussi cette chanson de Johnny (que pourtant je n’aime pas) « le fou d’amou ».
    Si ça continue je vais mettre toute ma It-list ! Mais, c’est toujours les chansons à texte qui me bouleversent.

    J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s