Maman mais pas que ?

 Des questions, des doutes se bousculent dans ma tête et je ne sais pas pourquoi. La vie est belle pourtant, tout semble me sourire, alors pourquoi je doute de ma vie.

Le problème est peut être l’avenir…..

Vous devez vous demander, chers lecteurs de quoi je veux parler, moi même je ne sais pas trop pourquoi j’écris cet article, peut être vais je le regretter.

Je suis heureuse, j’ai un mari attentionné, aimant, trois enfants épanouis et en bonne santé et pourtant par moments je ne me sens pas bien, tout se passe dans ma tête, je pense trop.

Le petit dernier est arrivé, tout devrait aller. J’avais assez stressé durant la grossesse à propos de mon accouchement sachant que je ne ressentais pas les contractions. Bébé est arrivé sans encombres, son frère et sa soeur l’ont très bien accueillis. Les débuts un peu dur, les nuits ce n’était pas évident de se lever mais cela a duré si peu, je n’ai pas eu à me plaindre. Il est parti dormir dans la chambre avec son frère assez vite dès qu’il a fait ses nuits.

J’ai eu beaucoup de mal à m’y habituer, c’est très fusionnel avec lui. Je n’ai pas vécu la même situation avec les deux autres puisqu’ils ont dormi dès le départ dans leur chambre. Peut être est ce aussi dù au fait que c’est le petit dernier. Il n’y en aura pas d’autres et c’est dur de se dire çà mais 3 c’est déjà bien et l’âge est là aussi, je ne peux pas jouer avec mon corps. Alors je veux en profiter le plus possible, le garder bébé.

Je ressens çà depuis que j’ai arrêté de travailler il y a un peu plus d’un an, le besoin de les avoir près de moi. Je n’ai pas profité de mes deux premiers bébés autant que de lui. Et je sais que je serai auprès de lui jusqu’à ses trois ans ainsi je pourrai aussi m’occuper des 2 premiers. Mais que ferai je après ? Là est la question. Et à ce jour aucune solution trouvée pour concilier travail en extérieur et continuer à profiter de mes enfants, pouvoir les récupérer à l’école le soir, leur faire faire leurs devoirs…

Avec l’arrivée de bébé, j’ai aussi l’impression de délaisser mon mari, de ne plus être aussi présente pour lui. Tant de soucis, il a une double activité, parti toute la journée en tant que salarié et parfois le soir passage éclair à la ferme et le samedi journée où il travaille sur l’exploitation. Plus beaucoup de moments à deux, le soir il rentre et je dois gérer les enfants, leurs bains pendant que lui prépare le repas. On a très peu l’occasion de parler. Ensuite les grands couchés c’est le biberon du petit. Et voilà une longue journée qui s’achève et je n’ai qu’une envie dormir. Je sais qu’il ne m’en veut pas d’être si présente pour les enfants, c’est moi qui ait du mal et peur que notre couple en pâtisse même si je sais qu’il n’en sera rien. C’est moi qui ai du mal en ce moment, petit coup de blues.

Tant de choses arrivent en même temps. L’arrivée de bébé a coïncidé avec la reprise d’activité salariée de mon mari mais aussi la distance qui s’est creusée entre mes parents et moi. Et je pense que cela me mine inconsciemment.

En arrêtant de travailler, je suis moins allée les voir vu que je ne me déplaçais plus trop. Mon père l’a mal pris, il aimait quand je venais leur rendre visite, j’en profitais pour lui rendre quelques petits services mais de fil en aiguille il a fini par laisser tout reposer sur mes épaules, son ménage, son repassage. Je travaillais, je gérais mes deux enfants et deux maisons. Quand je suis tombée enceinte je lui ai avoué ne plus pouvoir m’occuper de sa maison et là cela a commencé à nous éloigner. A la naissance, il a fallu que j’insiste pour que les grands parents maternels viennent me voir la veille de mon retour à la maison. Ils m’ont dit qu’ils viendraient me voir chez moi. Plus de nouvelles depuis plus de 4 mois, silence radio. Plusieurs sms, messages sur MSN et aucune réponse. Je ne sais pas ce que j’ai pu faire ou dire.

Toutes ces petites choses accumulées, comme l’absence de ma soeur loin de moi, font que par moments je ne vais pas bien mais je ne le montre pas à ceux que j’aime. Excusez la longueur de l’article, j’avais besoin d’extérioriser mes pensées.

Mon chéri si tu lis cet article sache que je t’aime même si je ne te le montre pas toujours et que parfois je suis invivable. Toi et nos enfants êtes ma raison de vivre. Avant toi, je survivais sans raison d’être.

Publicités

14 réflexions sur “Maman mais pas que ?

  1. Que dire… Petit un penses à celles qui n’ont et ne peuvent avoir d’enfant . Petit deux, il n’y a qu’une solution pour remonter « toucher le fond » et là ben il n’y a que toi qui le saches. Petit trois tu l’as dis la vie est belle, alors prends un jour après l’autre savoures les plus petits riens sans vouloir t’encombrer de grands sentiments parfois trop grands et donc trop lourds. Un pas à la fois, un jour à la fois…. Tu sais quoi, je ne dirai pas passes une bonne journée, non je te dirai racontes moi ta belle journée…Belle journée

    J'aime

    • Merci déjà d’avoir lu mon ressenti du moment, je crois que j’ai le baby blues un peu.
      Je ne me suis jamais plainte d’avoir du mal avec mes enfants. Je sais que j’ai beaucoup de chances de les avoir et je sais que c’est très dur pour certaines d’en avoir, ma soeur connaît çà et je le vis mal pour elle.
      Ma vie est centrée autour de mes bébés, ils sont tout pour moi avec mon homme. Jamais je ne me plains de m’en occuper, j’ai tendance d’ailleurs à être trop protectrice avec eux et du coup je me rend compte que je fais moins attention à mon mari. je veux trop faire c’est mon problème.
      Je vais prendre le temps de vivre, laisser aller les choses telles qu’elles doivent se passer et moins me prendre la tête pour des personnes qui n’en valent pas la peine.
      Promis je te raconterai de nouveau mes belles journées. Encore merci bises

      J'aime

  2. Ah ma belle, on a des périodes comme ça où parfois on se sent totalement perdu …. ça arrive à toutes les femmes, ne t’inquiètes pas. Des petits moments noirs, de blues, nous en avons toutes !
    Tous les pbs vont se régler petit à petit. Le petit dernier va grandir un peu et tu pourras retrouver un peu de mobilité et voir ce qui se passe du côté des grands parents et de ton père. Bébé te monopolise, c’est normal, dans quelques temps tu pourras à nouveau être plus présente pour ton homme, ne t’inquiètes pas !
    J’ai allaité le dernier, il est resté longtemps dans mon lit, ah c’est pas facile de les voir grandir mais tu as encore le temps de profiter ! 3 ans, c’est super ! Tu sais moi mon congé parental se termine le 7 mai, Noa va déjà avoir 3 ans …. Je vais laisser passer l’été et dés sept, je vais chercher du boulot, j’espère arriver à concilier les deux, bosser et être là pour les enfants mais ça va être chaud, j’angoisse beaucoup, surtout que ça approche à grand pas alors de ton côté, ne stress pas à l’avance et profites pleinement de cette jolie période et je suis sure que là, cet aprem, tu vas déjà mieux !!!
    Des bisous la belle !!

    J'aime

  3. Tu as raison, un petit coup de blues qui va passer très vite. J’ai encore du temps devant moi pour m’occuper de mes bébés et c’est çà qui doit compter. Mon homme est compréhensif aussi.
    Pour toi, cela va être dur de repartir et trouver du boulot. Moi je suis hôtesse de caisse et ma place m’attend à mon retour. Ce sont les horaires qui me gênent plus que le travail.
    D’extérioriser cela me permet d’aller mieux surtout que je suis bien entourée par des amies comme toi et les autres. La visite aussi des 4 mois de Daniel m’a redonné le sourire. Bonne aprem ma belle bisous

    J'aime

  4. Merci de me suivre. J’ai lu ton post, tellement humain ! Les jeunes mamans ont toujours un coup de blues post -natal, c’est normal ! Mais dis-toi que tu as la chance d’avoir une belle petite famille et même si tu as du mal au début, souris leur souvent…un sourire fait passer le courant , rassure et tout se mettra tout naturellement en place tu verras. Bonne soirée

    J'aime

    • Merci de m’avor lu. Jeune maman il faut vite le dire. Le problème qui n’en est pas un en fait c’est mon après congé. Je cogite beaucoup pour continuer à être présente pour mes 3 enfants ajouté à des soucis avec me sparents et du coup tout çà me mine. Alors j’ai eu besoin d’expulser mes pensées négatives pour repartir sur de meilleures bases. Et çà fait du bien d’être comprise par des personnes que l’on apprécie rencontrées sur la blogo. Merci d’être là.

      J'aime

  5. Je te lis et je te comprend petite sœur !…
    Je comprend ton ressenti vis à vis des parents, je l’ai vécu avec mon départ cette incompréhension !
    Profite de tes petits de ton mari … Laisse le temps faire, il ne guérit pas toutes les blessures mais il adoucit les peines !…

    J'aime

    • Je sais que tu me comprends, heureusement que tu es là proche et si loin à la fois. Tu as vécu la même chose, je ne les comprends plus si je les ai jamais compris d’ailleurs. Tu as raison je vais profiter des gens que j’aime et qui m’aiment et laisser passer le temps.Je ne vais plus me prendre la tête pour des gens qui n’en valent pas la peine même si ce sont nos parents.Bisous

      J'aime

    • Tu as raison, nous vivons toutes ces moments de doute même si la vie est belle et que nous sommes gâtées par la vie qui nous a accordé le droit d’être mère et de l’avoir écrit m’a soulagé en plus d’avoir été soutenue par vous lectrices et blogueuses alors merci.

      J'aime

  6. Hello,

    Que dire, en lisant tes lignes j’ai ressenti quelques tourments du passé. Devenir et être maman, c’est ça aussi, les tracas de la conciliation famille-travail mais aussi maman-épouse et maman-femme tout simplement. On s’oublie souvent en connaissance de cause et on l’assume, on oublie notre moitié qui patiemment attend que le petit grandisse mais jamais nous n’oublions nos enfants. Heureusement notre amour pour eux, nous porte et nous aide à avancer. On a peur de passer à côté de tant de choses, on a peur de ne pas toujours être comprise dans nos choix… Ce que je te dirais c’est d’écouter ton coeur, de parler à ta moitié, de profiter pleinement de tes enfants. Et lorsque les soucis apparaitront, il sera temps de s’en occuper en attendant tu as 3 belles années devant toi (vous) pour vous gater… PROFITEZ EN… Que ces mots qui viennent de l’autre côté de l’océan t’apporte un peu de douceur! 😉 Bises.

    J'aime

    • Merci pour ton soutien et tes mots, cela me touche énormément. D’avoir déjà écrit mes pensées m’aide à y voir plus clair. Tu sait ce que c’est toi aussi étant maman de voulir le meilleur pour ses enfants, de vouloir en profiter un maximum. Et c’est vrai que je sais que je délaisse un peu mon homme mais il est si compréhensif. Il est là pour moi quoique je fasse ou je dise et je ne sais pas comment l’en remercier parfois. Tu as raison, je vais profiter de ces 3 années auprès de mes enfants et voir pour l’avenir sans trop me prendre la tête à l’avance sinon cela me gachera la vie.
      Tu es loin mais si proche avec ces mots qui me soutiennent. Bises

      J'aime

  7. Bon déjà d’une, j’ai enfin compris que la Petite Fée et la Petite Salamandre étaient soeurs… Je vais me flageller et je reviens… Suis longue à la comprenette moi…

    Pour ce qui est de l’après congés j’ai une amie qui comme toi se pose la question… Car en France on ne fait rien pour que les femmes travaillent (on aurait plus de crèches sinon…) Alors bon courage et chaque chose en son temps…

    J'aime

    • c’est pas grave, on ne le crie pas sur les toits que nous sommes soeurs sauf dans nos coms où on peut le voir parfois.
      Pour l’instant je vais profiter de mes bébés, un choix de ne pas travailler, j’avais du mal à confier mes enfants à une nounou qui finalement les voyait plus que moi. Après je verrai bien, bisous

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s