Nos balades

Ville ou campagne

Voici ma première participation à Parle moi de toi de Virginie B.

Cette semaine, choix difficile en soi : ville ou campagne, est ce que je préfère être une petite souris des villes ou une des champs ?

Comme me le demandait mon beau père lors de son séjour chez nous, est ce que j’aime vivre à la campagne, la ville ne me manque pas ?

Et oui, j’ai la joie et le privilège pour certain(e)s de vivre à la campagne. La ville la plus proche se situe à plus de 15 kilomètres de notre domicile, bien sûr il y a d’autres villages avant et des commerces de proximité.

Si je devais choisir entre ville et campagne puisque telle et la question, ma réponse serait nette et claire : la campagne.

Bien sûr vivre à la campagne a ses avantages et ses inconvénients mais l’on s’habitue à tout. Moi qui ai connu les deux, je sais que je ne changerai pas de vie pour tout l’or du monde.

Mon chez moi c’est mon petit coin de paradis. En été je suis entourée de champs de maïs et l’hiver vers le fond des bois, je peux apercevoir des chevreuils lorsqu’ils daignent pointer le bout de leur nez ou encore apercevoir les cimes enneigées de la chaîne pyrénéennes. 

Et je vous assure que c’est aussi très agréable de n’avoir pas de voisin près de chez vous, pas de regards indiscrets de curieux qui regardent votre devant de porte. L’été nous pouvons profiter de la piscine, bronzer au soleil si l’envie nous en dit, regarder à la nuit tombée les étoiles dans le ciel allongé dans l’herbe.

Les enfants peuvent s’ébattre gaiement dans le jardin, crier à tue tête si l’envie leur en prend même si à ce moment là p’tite fée aimerait avoir la possibilité de leur dire de faire moins de bruits à cause des voisins, lol.

Pour amener ma fille à l’école, aller faire la moindre course, je dois prendre la voiture c’est sùr mais c’est un petit village où règne la convivialité, la plupart des habitants se connaissent, les mamans et les papas discutent beaucoup à la sortie des classes le soir. La mairie organise régulièrement des animations pour permettre aux habitants de se retrouver, chose que l’on voit très peu en ville. Chacun y regarde midi à sa porte.

Bon il faut dire pour ma défense que je suis très casanière, j’aime mon chez moi, il est décoré à mon goût et me convient. Je ne suis pas une adepte du shopping, des sorties entre copines où l’on se voit pour aller boire un verre en terrasse de café, moi je peux le prendre chaque jour dehors et admirer mon jardin ensoleillé ou blanchi par le givre.

Mes sorties sont très rares à la ville, même si on y est en 10 minutes, je n’aime pas y aller tout simplement, alors je fais mes courses à la quinzaine et ma sortie mensuelle à la bibliothèque pour me réapprovisionner en livres moi la boulimique de lectures je ne pourrais m’en passer.

Et je vous garde le meilleur pour la fin, comme disait Jean Yanne dans un de ses fameux sketches : « je ne vais jamais sur les routes départementales, çà pue la bouse de vache et le fumier », surtout quand ils font l’épandage dans les champs.

A la campagne, il fait bon vivre, regardez :

 

Bon je vous laisse ce n’est pas tout, il faut que j’aille traire les vaches ! Non c’est pour de rire.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Ville ou campagne »

  1. C’est sympa de te découvrir un peu !!
    Ta maison est très jolie en tout cas !
    Je suis en « petite campagne » et je m’y plais bien aussi, le centre ville, très peu pour moi, tout comme toi, j’ai besoin de verdure, bises !!!!

    J'aime

    1. Et encore j’ai plein d’autres choses à dire mais pas toujours le temps.
      Merci, je suis tombé en extase quand je l’ai vu la première fois.
      Il faut y vivre pour comprendre le calme, le bien être que l’on ressent loin des bruits de la ville entouré de verdure.
      A très vite sur nos blogs respectifs. Bises

      J'aime

  2. Faute de traire les vaches, tu pourrais aller gaver les canards dans quelques temps, histoire d’aider ton mari quand il sera en pleine activité agricole. Pour ma part, très peu, même à la retraite. Allez, restons au chaud.

    J'aime

    1. On verra d’ici là, pour l’instant je m’occupe à plein temps de mes gnomes et j’en profite, ils grandissent assez vite. Ensuite je verrai à aider mon cher et tendre.
      Mais si il fait froid comme çà je resterai au chaud.

      J'aime

Un petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s